Coronavirus : Paris en zone d'alerte maximale, de nouvelles restrictions annoncées lundi

, modifié à
  • A
  • A
Les restaurants pourront rester ouverts en zone d'alerte maximale avec un protocole sanitaire renforcé
Les restaurants pourront rester ouverts en zone d'alerte maximale avec un protocole sanitaire renforcé © Philippe LOPEZ / AFP
Partagez sur :
Matignon a indiqué ce dimanche que Paris et sa petite couronne passent en zone d'alerte maximale. De nouvelles restrictions seront annoncées lundi. Néanmoins, les restaurants pourront rester ouverts, ave cun protocole sanitaire renforcé.
L'ESSENTIEL

Matignon a indiqué ce dimanche que Paris et sa petite couronne passent en zone d'alerte maximale. De nouvelles restrictions seront annoncées lundi. Néanmoins, les restaurants pourront rester ouverts, avec un protocole sanitaire renforcé. Quelque 12.500 cas de Covid-19 ont été détectés en 24 heures en France, selon les chiffres officiels publiés dimanche. L'Inde a officiellement dépassé les 100.000 morts dues au coronavirus, pendant qu'aux Etats-Unis, les médecins de Donald Trump ont indiqué que le président pourrait sortir de l'hôpital dès lundi. 

Les informations à retenir :

  • Paris et sa petite couronne passent en zone d'alerte maximale
  • Les restaurants peuvent rester ouverts en zone d'alerte maximale avec un protocole renforcé
  • Le coronavirus a tué 32.230 personnes en France, plus de 1.300 patients sont en réanimation

Paris et la petite couronne passent en zone d'alerte maximale 

Comme l'avait laissé supposer le ministre de la Santé Olivier Véran jeudi, Paris et les trois départements de la petite couronne vont être placés en zone d'alerte maximale en raison de la circulation accrue de l'épidémie de coronavirus, et de nouvelles restrictions seront annoncées lundi, a indiqué Matignon à l'AFP dimanche. Ces "mesures contraignantes", qui dureront 15 jours, seront détaillées lors d'une conférence de presse à 11h30 par la maire de Paris Anne Hidalgo et entreront en vigueur mardi, a précisé Matignon. Elles pourraient notamment entraîner la fermeture des cafés.

Les restaurants ouverts en zone d'alerte maximale avec un protocole renforcé

Par ailleurs, les restaurants pourront rester ouverts en zone d'alerte maximale avec un protocole sanitaire renforcé. Les établissements situés dans la métropole d'Aix-Marseille peuvent donc rouvrir dès lundi. "Le gouvernement a reçu ce (dimanche) soir l'avis du Haut Conseil de Santé Publique concernant l'ouverture des restaurants. Un protocole sanitaire renforcé applicable dans les zones d'alerte renforcée ainsi que dans les zones d'alerte maximale sera mis en place et permettra de maintenir les restaurants ouverts", a souligné Matignon, précisant que les modalités de ce protocole seraient détaillées lundi par les ministres compétents.

Jauge à 50% dans les universités, et télétravail "plus que jamais privilégié"

Les salles de classe ou amphithéâtres des universités ne pourront être remplis qu'à 50% de leur capacité au maximum en zones d'alerte renforcée et maximale, a annoncé dimanche Matignon, en précisant que cette mesure s'appliquait à partir de mardi. Par ailleurs, et toujours pour faire face à un regain de circulation du Covid-19, le télétravail est "plus que jamais" privilégié dans ces mêmes zones, a rappelé le gouvernement.

Plus de 1.300 personnes en réanimation, 32.230 morts

Plus de 1.300 personnes atteintes du Covid sont en réanimation en France, dont 103 nouveaux patients sur les dernières 24 heures, selon les chiffres officiels publiés dimanche. L'agence Santé publique France a fait état de 1.335 cas graves liés au Covid-19, soit 46 de plus que la veille en prenant en compte les entrées et les sorties. La capacité nationale de lits de réanimation est autour de 5.000. La France a enregistré 12.500 nouveaux cas de contamination entre samedi et dimanche, moins que la veille, avec un record depuis le lancement des tests à grande échelle à près de 17.000 cas. La proportion de tests positifs par rapport aux tests effectués ne fait que grimper : elle a atteint dimanche 8,2%, contre 4,5% environ il y a un mois.

Depuis le début de la crise sanitaire en février-mars, au moins 32.230 personnes sont mortes des suites du Covid-19, soit 32 nouveaux décès en 24 heures. Ce sont 6.964 personnes qui sont actuellement hospitalisées en France pour avoir contracté le Covid-19. En moyenne sur les sept derniers jours, 4.264 nouvelles hospitalisations quotidiennes ont été comptabilisées, dont 893 en réanimation.
Les autorités sanitaires enquêtent sur 1.340 foyers de contamination dans tout le pays, dont 265 en Ehpad.

La situation particulièrement douloureuse des personnes en situation de handicap psychique

Au micro d'Europe 1, dimanche matin, des soignants de la Fondation John Bost à Menucourt, dans le Val d’Oise, alerte sur la situation des personnes en situation de handicap psychique (dépression, schizophrénie, bipolarité...) qui se retrouvent confrontés au Covid-19. "Nos résidents, du fait de leurs troubles, peuvent refuser leur isolement. Et cela peut majorer leurs troubles d'angoisse. Pour eux, c'est une souffrance supplémentaire totalement insupportable", explique la directrice de l’établissement. Pour y remédier, les personnels réclament notamment que l'accès aux tests soit facilité pour ces personnes.

Trump va "beaucoup mieux" et pourrait sortir de l'hôpital lundi

Soigné à l'hôpital militaire Walter Reed près de Washington après avoir été testé positif au Covid-19, le président Donald Trump a déclaré samedi qu'il allait "beaucoup mieux" mais que les prochains jours seraient cruciaux. "Nous travaillons dur pour que je me remette tout à fait. Je pense que je serai bientôt de retour et j'ai hâte de finir la campagne comme je l'ai commencée", a dit Trump dans une vidéo de quatre minutes diffusée sur Twitter. Le président américain pourrait sortir de l'hôpital dès lundi, ont indiqué dimanche ses médecins.

Dimanche soir, Donald Trump a brièvement quitté l'hôpital à bord d'un convoi de véhicules pour saluer ses sympathisants devant le bâtiment, avant de rentrer. 

Bouclage partiel de Madrid

Plus proche de nous en Europe, Madrid est partiellement bouclée : les habitants de la capitale espagnole et de neuf communes environnantes particulièrement touchées par le virus ne peuvent plus sortir de leur commune que pour des raisons de première nécessité comme aller travailler, étudier ou se rendre chez le médecin. Ils peuvent en revanche se déplacer librement à l'intérieur de leur ville et ne sont pas obligés de rester chez eux comme au moment du confinement très strict décrété en mars.

L'Inde devient le 3e pays le plus endeuillé

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1.034.396 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP. Le bilan officiel s'élève à 101.782 morts en Inde, le troisième pays le plus endeuillé derrière les Etats-Unis (209.399 décès) et le Brésil (145.987). Suivent le Mexique (78.880) et le Royaume-Uni (42.317). Près de 35 millions de cas ont été officiellement comptabilisés dans le monde et au moins 24,1 millions de personnes ont été guéries.