Déconfinement : attention à ne pas déranger les animaux pendant les balades en forêt

  • A
  • A
Pendant le confinement, les animaux ont pu s'installer sur les sentiers.
Pendant le confinement, les animaux ont pu s'installer sur les sentiers. © JULIAN STRATENSCHULTE / DPA / AFP
Partagez sur :
Tandis que nous étions confinés, les animaux ont pu reprendre possession des forêts. Si vous avez donc l'idée d'aller vous balader entre les arbres ce week-end, faites donc attention où vous mettez les pieds. 
INTERVIEW

Le chant des oiseaux, le bruissement du vent dans les arbres... Après deux mois de confinement, vous avez peut-être rêvé de vous balader en forêt pour vous dégourdir les jambes et prendre un grand bol d'air frais. C'est désormais possible depuis lundi, et c'est justement ce qui inquiète l'office national des forêts (ONF). Car vierges de toute présence humaine, les forêts françaises ont été réinvesties en masse par les animaux. 

Les oiseaux on pu s'installer sur des sentiers désertés

"Les espèces animales, dont les oiseaux, ont profité de notre absence pour faire leur nid, notamment dans le sol", explique au micro d'Europe 1 Pierre Édouard Guillain, directeur de l'ONF Île-de-France. "Le risque, c'est que ces oiseaux se soient installés sur des sentiers déserts, et qu'on vienne les déranger." C'est pour cela qu'il est conseillé de se rendre dans les forêts en silence, de bien tenir son animal de compagnie en laisse, et de ne pas quitter les sentiers. Et même si toutes ces consignes sont respectées, il faut toujours regarder où l'on pose les pieds. 

Attention aussi à la plage

Des précautions qui valent également pour les adeptes des promenades sur le sable ou les galets, puisque certaines espèces, comme le Gravelot à collier interrompu (un oiseau), pondent directement dans le sol. Sans compter que leurs œufs ont parfois la couleur du sable. 

Europe 1
Par Anne Le Gall, édité par Ugo Pascolo