Les vaccinodromes suffisants pour atteindre les objectifs de l'exécutif ?

, modifié à
  • A
  • A
Vaccinodrome Marseille Covid 2:16
Des patients attendent d'être vaccinés mardi 6 avril au vaccinodrome de l'hôpital militaire de Marseille. © Christophe SIMON / AFP
Partagez sur :
Symbole de l'accélération promise de la campagne de vaccination, plusieurs vaccinodromes ont ouvert leurs portes aux premières piqûres mardi. A l'hôpital militaire de Marseille, 300 doses ont été administrées et l'objectif est d'atteindre les 1.000 quotidiennes. A ce rythme, la barre des 10 millions de Français vaccinés devrait être atteinte cette semaine.
DÉCRYPTAGE

Sous les six tentes installées pour l’occasion, des soignants en blouse blanche et treillis se pressent auprès des patients. Au vaccinodrome de l’hôpital militaire de Marseille, il n’est pas question pour les infirmiers de trainer. "C’est simple, efficace, militaire. Il y a du rythme et aucune raison de ne pas y arriver. Tout le monde a la volonté de bien faire, donc on va être très bon", affirme le major Fabrice, qui multiplie les injections. Pour ce premier jour de rodage, 300 doses de vaccin contre le Covid-19 ont été administrées. Et comme partout en France, la cadence doit encore augmenter afin d'atteindre les objectifs du gouvernement

Des vaccinodromes un peu partout dans l'Hexagone

"On mise sur une montée en puissance pour arriver à 1.000 vaccinations par jour. Nous nous sommes organisés pour ça", explique le commissaire en chef et logisticien Charles Avoine. Trente militaires sont ainsi mobilisés pour une durée indéterminée dans ce vaccinodrome. D'autres grands centres de vaccination ont ouvert mardi, comme le Stade de France, en Seine-Saint-Denis et à l'Hôpital d'instruction des armées Clermont-Tonnerre de Brest. 

L'accélération de la campagne est aujourd'hui perceptible dans les chiffres. Sur les six premiers jours d'avril, 1,3 million d'injections ont été réalisées, sur un total de 12,7 millions depuis le 27 décembre. Pour l'instant, 9,5 millions de personnes ont reçu leur première injection et 3,2 millions ont reçu leurs deux doses. 

Le gouvernement vise les 20 millions de vaccinés à la mi-mai

A ce rythme, l’objectif des 10 millions de Français ayant reçu leur première dose mi-avril devrait être atteint cette semaine, donc avec un peu d’avance. La cadence des 2 millions d’injections hebdomadaire a été atteinte la semaine dernière. Les autorités ont donc relevé la barre et tablent désormais sur 2,1 à 2,2 millions de vaccins administrés chaque semaine.

Mais pour parvenir à la vaccination "matin, midi et soir", comme le souhaite Emmanuel Macron, il va falloir accélérer, sur les jour fériés notamment, où l'on vaccine pour l’instant cinq fois moins qu'un jour normal. Le gouvernement vise aujourd’hui les 20 millions de vaccinés à la mi-mai et 30 millions mi-juin.

Europe 1
Par Stéphane Frangi et Virginie Salmen, édité par Laetitia Drevet