Coronavirus : un nouveau cluster à Lannion ? "Ces patients ont été identifiés et testés"

, modifié à
  • A
  • A
Un service de gériatrie serait à l'origine du nouveau cluster à Lannion. 1:07
Un service de gériatrie serait à l'origine du nouveau cluster à Lannion. © SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :
46 personnes ont été testées positives au Covid-19 depuis le 1er mai à Lannion. Ce nouveau foyer épidémique aurait pour origine une patiente orientée vers un service de gériatrie, alors qu'elle était porteuse de la maladie.

Les foyers de contaminations au coronavirus ne sont toujours pas éteints. On continue même d’en découvrir un peu partout en France, y compris dans les zones vertes, c’est-à-dire dans les départements les moins infectés par l’épidémie. Ainsi, à Lannion, dans les Côtés-d’Armor, 46 personnes ont été testées positives depuis le début du mois de mai. Cette nouvelle chaîne de contamination aurait pour origine une patiente dans un service de gériatrie, qui n’a pas été diagnostiquée tout de suite malgré les tests pratiqués.

"Cette femme a été admise dans l’unité Covid avec une suspicion de contamination, mais après avoir été testée deux fois avec un résultat négatif, elle a été adressée en médecine gériatrique", rapporte au micro d’Europe 1 Pascal Lasbleiz, infirmier et délégué du personnel CGT. "Ayant été testée négative, elle était libre de ses mouvements, c’est durant cette période qu’elle a pu contaminer une vingtaine d’agents et une vingtaine de patients avec qui elle était en contact."

Le temps que cette femme soit enfin diagnostiquée, certaines des personnes qu’elle avait côtoyées avaient déjà pu quitter l’hôpital. "Avant que la contamination ne soit révélée dans le service, certains patients ont pu être renvoyés dans leur ephad. Ces patients ont été identifiés et testés pour limiter le risque de propagation de l’épidémie", assure toutefois Pascal Lasbleiz.

Europe 1
Par Théo Maneval, édité par Romain David