Coronavirus : malgré les consignes, les Français se lavent de moins en moins les mains

, modifié à
  • A
  • A
Les Français sont moins rigoureux dans leur lavage de main. 1:22
Les Français sont moins rigoureux dans leur lavage de main. © Gentle07/Pixabay
Partagez sur :
Selon les données de Santé publique France, les Français ont dans une très grande majorité adopté le port du masque, mais il se lavent moins les mains que pendant le premier confinement. Un relâchement relatif qui demeure problématique, car ce geste barrière est l'un des plus efficaces contre le coronavirus.

Les Français se lavent de moins en moins les mains. Alors que ce geste est essentiel pour lutter contre le coronavirus, les statistiques de Santé publique France témoignent d'un relâchement. Ils étaient 80 % lors du premier confinement, contre 70% aujourd’hui. Un chiffre qui doit être relativisé car les gens exagèrent quand ils s'auto-évaluent. Les spécialistes incitent donc les Français à renouer avec cette pratique qui permet efficacement de lutter contre le virus.

Le lavage de mains encore plus efficace que le masque

Le virus peut rester deux à trois heures sur une surface comme une poignée de porte ou un bouton d'ascenseur et jusqu'à deux jours sur certaines matières dans un milieu humide. Il est donc essentiel de se laver les mains régulièrement, alors que les Français le font de moins en moins. Fort heureusement, l’adhésion des Français au port du masque est de plus en plus forte. Mais pour Didier Pittet, expert propreté auprès de l'Organisation mondiale de la santé et inventeur du gel hydroalcoolique, cela n'est pas suffisant car se laver les mains est plus utile que porter un masque. L'idéal étant bien sûr de faire les deux.

Ainsi, selon cette épidémiologiste Suisse, il faut absolument remettre au centre du débat le lavage des mains qui est fondamental pour plusieurs raisons. "D'abord, parce que quand vous touchez un environnement sur lequel le virus peut être et que vous portez les mains à votre visage, vous pouvez vous contaminer. On appelle ça pratiquement de 'l'auto-infection'. Et ensuite lorsque vous touchez un environnement et qu'ensuite vous ne respectez pas la distance physique et touchez quelqu'un, vous allez lui transmettre le virus", précise le médecin, auteur de Vaincre les épidémies : de la prise de conscience aux gestes qui sauvent.

Chargé par Emmanuel Macron d'évaluer la gestion du crise du Covid-19 en France, Didier Pittet recommande d'utiliser un flacon de 100 à 150 millilitres de gel hydroalcoolique par personne et par semaine afin de lutter efficacement contre la propagation du coronavirus.