Confinement : résidents et personnel "ensemble 24 heures sur 24" dans un Ehpad du Nord

  • A
  • A
Dans un Ehpad près de Lille, les 26 salariés ont décidé de rester confinés aux côtés des résidents. 1:37
Dans un Ehpad près de Lille, les 26 salariés ont décidé de rester confinés aux côtés des résidents. © SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :
Alors que le gouvernement envisage de lever progressivement le confinement à partir du 11 mai, dans les Ehpad la protection des résidents reste au centre des préoccupations. Dans l'établissement La Colombe, près de Lille, les 26 salariés ont décidé de rester confinés depuis une semaine avec les résidents, laissant le virus à la porte.
REPORTAGE

Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, plus de 7.000 personnes sont mortes dans les établissements de Santé et les maisons de retraites. Dans un Ehpad du nord de la France, le personnel a décidé depuis une semaine d'observer un confinement strict aux côtés des pensionnaires. Un acte de solidarité salué par ces derniers ainsi que leurs familles.

"On est ensemble 24 heures sur 24", s'enthousiasme Christian, 87 ans, résident de l'établissement La Colombe à Roncq près de Lille. "C'est vraiment généreux de leur part, on est enfermé mais on a le droit d'aller à la terrasse, on peut aller fumer une cigarette. Le personnel est autour de nous et s'occupe de nous."

Cocon rassurant

Infirmières, aides soignantes et personnels administratifs, tous enfermés volontaires, ont créé un petit cocon rassurant pour les pensionnaires. "Ils se sentent sécurisés", assure Paul Desprez, médecin coordonnateur lui-même confiné. "La nuit, les sonnettes ne sonnent pratiquement plus et aux unités 'Alzheimer' les gens sont beaucoup plus calmes", ajoute-t-il.

Cette présence des salariés de l'établissement rassure en particulier les familles des résidents, qui maintiennent le contact avec leurs proches seulement par téléphone ou par Skype. "On a énormément de mots de familles très touchants. J'en ai même qui m'appellent en pleurant, en disant qu'ils sont vraiment très émus", raconte Sophie, cadre de Santé. "C'est une expérience professionnelle et personnelle [...] On tient le choc."

Les soignants remplissent leur mission à merveille, aucune contamination n'a pour l'instant été constatée dans l'établissement.

Europe 1
Par Lionel Gougelot édité par Antoine Cuny-Le Callet