Comment se prépare le procès hors norme des attentats du 13 novembre 2015

  • A
  • A
Le procès des attaques du 13 novembre 2015 doit se tenir dans plusieurs mois. 1:38
Le procès des attaques du 13 novembre 2015 doit se tenir dans plusieurs mois. © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :
Alors que le procès des attentats du 13 novembre 2015 ne doit pas démarrer avant plusieurs mois, les préparatifs ont déjà commencé, que ce soit au niveau de la mise en place des installations, que des travaux des avocats. 

Alors qu'en raison de la crise sanitaire et des menaces sécuritaires, les commémorations des attentats du 13 novembre 2015 se déroulent vendredi en comité restreint, les préparatifs pour le procès des attaques terroristes qui avaient frappé le Stade de France, le Bataclan et les terrasses de plusieurs restaurants parisiens, ont d'ores et déjà commencé, plusieurs mois avant le début des audiences. Car c'est un procès hors-norme qui se prépare. 

1.700 parties civiles, plus de 300 avocats, 20 accusés, et un dossier d'un million de pages, ainsi que six mois d'audience sont prévus. Du côté de l'organisation matérielle, une salle en dur est en construction dans la vaste salle des pas perdus du palais de justice de l'île de la Cité. Il a même fallu démonter avec d'infinies précautions une partie du magnifique dallage en marbre noir et blanc au sol pour en supporter le poids. Le chantier est en tout cas bien avancé. Ce sera une grande salle de plain pied qui devra combiner des exigences de sécurité élevées et une gestion des flux de personnes. 

Des groupes de travail réunissant les avocats

Du côté des avocats, on se prépare déjà également. Une quinzaine d'avocats de partie civile ont décidé de mettre en place des groupes de travail. Une réunion doit d'ailleurs se tenir ce vendredi matin. L'objectif : être efficace pour la justice, comme l'explique une des personnes à l'origine du projet, Me Claire Josserand-Schmidt. "À ma connaissance, c'est la première fois. Là, en l'occurence, la confraternité est de mise", assure-t-elle au micro d'Europe 1. "Nous nous répartissons l'étude des cas des accusés, ainsi que des études thématiques qui vont jalonner les débats pendant ce procès."

Enfin, côté victimes, on se prépare aussi. L'association Life for Paris a par exemple emmené une douzaine de personnes à l'audience du procès des attaques de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher pour se familiariser à un procès. Enfin, le projet d'une web-radio sécurisée, qui permettrait aux victimes de suivre à distance et en léger différé ce procès historique, est également à l'étude. 

Europe 1
Par Chloé Triomphe, édité par Antoine Terrel