Alimentation : certains fruits et légumes surgelés contiennent plus de pesticides que les produits frais

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le magazine "60 millions de consommateurs" révèle que certains fruits et légumes surgelés contiennent plus de produits chimiques que les mêmes produits vendus frais. Des substances interdites en France ont été retrouvées dans les haricots verts et les framboises surgelés. 

C'est une étude qui pourrait changer vos habitudes. D'après le magazine 60 millions de consommateurs, certains fruits et légumes surgelés vendus en grande surface contiennent plus souvent des pesticides et des perturbateurs endocriniens que les mêmes produits vendus frais. Pourquoi ? Lesquels sont concernés ? Que risque-t-on ?

Alimentation : certains fruits et légumes surgelés contiennent plus de pesticides que les produits frais

La congélation empêche la dégradation des produits chimiques

Parmi les 130 fruits et légumes surgelés testés, on retrouve les haricots verts, les petits-pois ou les framboises, plus contaminés que les mêmes produits qui seraient frais. La raison est tout simplement que ces fruits et légumes sont congelés immédiatement après la récolte : les substances chimiques n'ont donc pas le temps de se dégrader, contrairement aux produits frais. "L'intuition que les produits surgelés sont plus sains s'est vérifiée d'un point de vue nutritionnel, parce qu'ils contiennent davantage de vitamines", explique Patricia Chairopoulos, spécialiste alimentation chez 60 millions de consommateurs.

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Mais c'est dans les fruits et légumes surgelés que l'on a retrouvé le plus de résidus de produits chimiques. On a trouvé également deux/trois substances interdites en France et dans l'Union européenne dans les haricots verts et dans les framboises surgelés". Quant aux surgelés "bio", ils contiennent de très faibles résidus de pesticides. 

Quels risques pour la santé ? 

Malgré la découverte de 60 millions de consommateurs, le magazine indique que les risques pour la santé sont faibles, car les doses détectées ne dépassent jamais les limites maximales autorisées par la loi. Autre bon point : presque toutes les références de tomates et de champignon de Paris surgelés qui ont été testées ne contiennent aucun résidu chimique.