À Villegailhenc, touché par les inondations, "tout le monde aide son voisin", témoigne le maire

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Michel Proust, maire de Villegailhenc, dans l'Aude, raconte sur Europe 1 sa détresse de voir son village, durement touché, privé d'eau et d'électricité.
TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Durement touché par les inondations, le village de Villegailhenc, dans l’Aude, accueille positivement l’annonce du Premier ministre Édouard Philippe d’accélérer la procédure de catastrophe naturelle. "Il y a eu beaucoup de populations touchées par ces inondations, mais aussi les services publics. Toutes les voiries, et le pont qui coupe le village en deux, ont été détruits. Nous n’avons pas d’eau, pas d’électricité", témoigne sur Europe 1 le maire Michel Proust, dont la commune déplore deux décès.

"Comme une vague qui est arrivée". "Il y a eu un phénomène comme jamais nous n’en avions connu : il y a eu beaucoup, beaucoup d’eau et de façon très violente. C’est comme une vague qui est arrivée. Et dès la première vague, des maisons ont été envahies d’eau, jusqu’au premier étage", raconte l'édile de cette commune de 1.600 âmes au micro de Matthieu Belliard. "Toutes les maisons du village ont eu de l’eau entre 1,5 et 6 mètres à l’intérieur, tout est détruit en rez-de-chaussée, voire au 1er étage pour certains", poursuit-il, qualifiant ce phénomène de "sans précédent" sur la commune qui a pourtant déjà connu des épisodes de fortes pluies.

Matinale spéciale en direct de Villegailhenc, mardi sur Europe 1

De 7h à 9h, Nikos Aliagas recueillera les témoignages des habitants, des secouristes et des élus, ainsi que les réactions des auditeurs depuis ce village de l'Aude, durement touché par les inondations.

La solidarité s'organise. Désormais, la solidarité s’organise entre les habitants : "Tout le monde aide son voisin, ou sa famille, nous avons mis en place une cellule de crise pour pouvoir donner à manger aux gens (…) et nous ne savons pas quand l’eau potable sera rétablie, alors on va distribuer de l’eau à tout le village".

Europe 1
Par Mathilde Belin