Inondations : Édouard Philippe annonce une "procédure de catastrophe naturelle accélérée"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le Premier ministre s'est rendu lundi dans l'Aude, où les inondations ont fait au moins onze morts. 

Le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé lundi que le gouvernement allait mettre en oeuvre la "procédure de catastrophe naturelle accélérée" dans l'Aude où des inondations spectaculaires ont fait au moins onze morts.

"Nous avons pris contact avec la Fédération française des sociétés d'assurance et nous lui avons indiqué combien il était nécessaire que les indemnisations des particuliers puissent être les plus rapides possibles", a ajouté le chef du gouvernement et ministre de l'Intérieur par intérim.

 

Matinale spéciale en direct de Villegailhenc, mardi sur Europe 1

De 7h à 9h, Nikos Aliagas recueillera les témoignages des habitants, des secouristes et des élus, ainsi que les réactions des auditeurs depuis ce village de l'Aude, durement touché par les inondations.

Il exprime son "soutien" aux personnes touchées. Le Premier ministre est allé à la rencontre de plusieurs habitants sinistrés de la petite commune de Villegailhenc, où deux personnes sont décédées, et a exprimé devant la presse son "soutien" à ceux qui "ont vu leur vie basculer" et ont eu "peur" face à l'eau "qui est montée très vite".

Alors que certains habitants se sont plaints d'avoir été mal informés de l'intensité à venir des orages, Édouard Philippe a estimé que cet épisode météorologique était "par lui-même imprévisible", rappelant que "les spécialistes considéraient que la dépression allait circuler plus vite que ce qui s'est passé".

La FFA prête à faciliter les démarches. De son côté, la Fédération française de l'Assurance (FFA) a annoncé avoir désigné dans chaque département touché par les inondations "des représentants qui se tiennent à la disposition des préfets et des cellules locales de crise" et accompagneront les sinistrés.

"La profession s'engage à tout mettre en oeuvre pour faciliter les démarches des assurés, les accompagner dans leurs déclarations et accélérer les procédures d'indemnisation", a garanti son président Bernard Spitz, dans un communiqué. "Compte tenu des circonstances, les déclarations de sinistres pourront être faites par tous moyens : téléphone, internet, lettre simple. Les assureurs feront également preuve de compréhension quant aux moyens d'attester des dommages. Si la facture reste la règle contractuelle, tout autre justificatif (photo et témoignages notamment) pourra être présenté", détaille la fédération.

"Les dégâts subis par les logements, les véhicules, les commerçants, les artisans, les entreprises, les biens des collectivités locales, seront indemnisés dès lors qu'ils sont assurés par un contrat d'assurance dommages (multirisques habitation, multirisques entreprise...) L'extension de la garantie catastrophes naturelles est de droit dans tous ces contrats et couvre les dégâts causés" par les intempéries, est-il détaillé.

Sur le site de la fédération (www.ffa-assurance.fr), les assurés pourront trouver des informations détaillées liées au constat des dommages et aux premières mesures à entreprendre pour une indemnisation rapide, affirme la FFA.