Vaccin contre le coronavirus : qui est Stéphane Bancel, le patron français de Moderna ?

, modifié à
  • A
  • A
Stéphane Bancel 1:13
Stéphane Bancel a pris la direction de Moderna en 2011. Avant cela il travaillait pour BioMérieux, comme ici en 2008. © Eric PIERMONT / AFP
Partagez sur :
La société de biotechnologie américaine Moderna a annoncé lundi que son vaccin contre le Covid-19 était efficace à 94,5% pour réduire le risque de contracter la maladie. Le patron de cette société, Stéphane Bancel, est Français et avait anticipé la pandémie. Il compte faire de ce vaccin le premier succès de la biotech. 

Le vaccin contre le coronavirus sera-t-il une réussite française ? Si l'entreprise Moderna, qui affirme avoir mis au point un vaccin efficace à 94,5%, est américaine, son patron, lui, est Français. Stéphane Bancel, qui dirige la société depuis neuf ans, avait anticipé la pandémie de coronavirus et fait le choix de miser sur la biotechnologie. Tout a commencé en janvier dernier, lors du forum économique de Davos. Stéphane Bancel comprend que l'épidémie, pour le moment cantonnée à la Chine, est en passe de devenir une pandémie sans précédent.

Une anticipation de la crise sanitaire globale

Un scénario auquel le patron de Moderna a préparé son groupe. Bien avant le coronavirus, il avait imaginé une situation similaire et comptait le simuler dans le cadre d'un projet mené par Moderna.  

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que le Marseillais a eu le nez creux, lui qui a pris la tête de ce laboratoire en 2011, un an après sa création. À l'époque, la biotechnologie ne pèse pas lourd mais il croit en l'avenir de ce secteur et lève beaucoup d'argent. Au total, cinq milliards de dollars en dix ans. Un comportement agressif et déterminé qui va séduire aux Etats-Unis. 

Un succès prometteur pour la biotechnologie

Donald Trump lui-même à pu constater son opiniâtreté lors d'une réunion de crise consacrée au coronavirus. Alors que ses confrères parlent d'un vaccin dans plusieurs années, Stéphane Bancel affiche, lui, une échéance à quelques mois. Lundi, Moderna a affirmé avoir mis au point un vaccin efficace à 94,5 % et souhaite désormais obtenir une autorisation de mise sur le marché avant la fin décembre aux Etats-Unis. 

Si ce vaccin fonctionne, il sera le premier commercialisé par la biotech. Cette discipline s'appuie sur une technologie récente qui n'avait encore jamais fait ses preuves : l'ARN messager. Des instructions génétiques pénètrent directement les cellules humaines, qu'elles reprogramment pour qu'elles fabriquent elles-mêmes un antigène du coronavirus afin de déclencher une réponse du système immunitaire. Stéphane Bancel et son groupe travaillent à la création d'une dizaine d'autres produits via ce procédé et le succès d'un vaccin contre le coronavirus leur assurerait une renommée non-négligeable. 

Europe 1
Par Elise Denjean édité par Guilhem Dedoyard