La campagne de dépistage en Mayenne a démarré : "Mieux vaut ne pas avoir de regrets"

, modifié à
  • A
  • A
Mayenne Laval hôpital 1:43
La Mayenne organise une campagne de dépistage massif de coronavirus. © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Partagez sur :
Département le plus touché par le coronavirus après la Guyane, la Mayenne a lancé une campagne de dépistage massif. Les deux premiers centres de dépistage spécialement mis en place étaient opérationnels ce lundi, notamment à L'Huisserie, à quelques kilomètres de Laval, où Europe 1 s'est rendue.
REPORTAGE

La Mayenne est au coeur de toutes les attentions. Ce département de 300.000 habitants, qui fut très largement épargnée au plus fort de l'épidémie de coronavirus, est devenu le plus touché en France après la Guyane. 311 cas ont officiellement été constatés (bilan réactualisé lundi soir), ainsi que sept foyers de contamination. La réponse sanitaire des autorités fut immédiate, avec la mise en place d'un dépistage massif pour les habitants, accessible sans la moindre prescription, dans l'un des 400 centres spécialement mis en place. Les deux premiers étaient opérationnels ce lundi, notamment à L'Huisserie, à quelques kilomètres de Laval, où Europe 1 s'est rendue.

Jusqu'à 20 heures, c'est un flot ininterrompu de Mayennais qui n'a cessé de venir grossir la file d'attente, formée dès 9h du matin, devant le gymnase de la commune. Beaucoup de personnes âgées ont fait le déplacement, comme Éliane, 70 ans. L'examen a été réalisé par prise de sang, sans douleur, assure Éliane, qui désormais attend les résultats. "Ça chatouille un tout petit peu. Je pense que c'est très, très bien ce qui a été fait pour le département de la Mayenne. Quand je serai sûre de mes résultats, je continuerai à mettre le masque. Et pour les embrassades, on verra plus tard", développe-t-elle.

"Il vaut mieux partir quand on est sûr d'être tranquille"

Yannick, 49 ans, veut lui être fixé avant d'éventuellement partir en vacances. Mais s'il est positif, promis, il restera confiné chez lui. "Ça va être compliqué et après, il va falloir se mette en quatorzaine et éviter de rencontrer le plus de personnes possibles. Il vaut mieux partir quand on est sûr d'être tranquille et ne pas avoir de regrets", philosophe-t-il.

Après être envoyés dans un laboratoire de Nantes, les tests de ce lundi devraient livrer leur verdict à partir de mercredi. A terme, les autorités espèrent passer tous les habitants de la Mayenne au dépistage, soit 300.000 personnes.