Journée mondiale contre la maladie d'Alzheimer : "Personne n'est à l'abri"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Interrogé par Nikos Aliagas sur Europe 1, le Docteur Philippe Amouyel a expliqué qu'il "est très difficile de diagnostiquer la maladie d'Alzheimer". Pour repousser au maximum son apparition, il invite à "stimuler son cerveau".
INTERVIEW

"Personne n'est à l'abri de la maladie d'Alzheimer." Les propos du Docteur Philippe Amouyel, directeur de la Fondation Plan Alzheimer, ont de quoi inquiéter. Aujourd'hui, près d'un million de personnes sont victimes de cette maladie en France. "Cette maladie est très liée à l'âge. Et ce qui explique l'augmentation du nombre de cas, c'est bien l'accroissement de l'espérance de vie de nos populations aujourd'hui", a-t-il expliqué vendredi au micro de Nikos Aliagas sur Europe 1, vendredi, à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre la maladie d'Alzheimer.

"Stimuler son cerveau" pour "repousser" l'apparition de la maladie. "C'est très difficile de diagnostiquer une maladie d'Alzheimer", rappelle-t-il. Si les premiers symptômes sont, bien évidemment, des troubles de la mémoire, "il existe d'autres symptômes" : "Par exemple, des troubles du comportement. Par moments, on ne sait plus se servir des objets." Cela "peut arriver dans la vie quotidienne" mais "quand ça vous gêne dans votre vie quotidienne", il faut consulter : "A la fin d'un certain parcours de diagnostic, on posera le diagnostic et on essaiera de voir comment on peut prendre en charge cela sur le long terme."

"Tout le monde ne développe pas sa maladie d'Alzheimer au même âge", précise-t-il par ailleurs. "L'idée est de repousser" au maximum l'apparition de la maladie : "Et pour cela, on a mis en évidence un certain nombre d'éléments. Par exemple, stimuler son cerveau. (...) Votre cerveau ne s'usera que si vous ne vous en servez pas."

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

La lecture ou les jeux vidéos, des outils pour faire travailler son cerveau. Par exemple, "la lecture est un excellent outil" pour faire travailler son cerveau. Plus surprenant, "jouer aux jeux vidéo aussi" : "On se rend compte que, passé un certain âge, les jeux vidéo améliorent certains aspects de vos fonctions intellectuelles. Autrement, vous pouvez bricoler, jardiner et avoir des activités."