Coronavirus : Macron annonce une série de mesures, la Belgique ferme écoles, cafés, restaurants

, modifié à
  • A
  • A
Le bilan est désormais de 61 morts en France.
Le bilan est désormais de 61 morts en France. © FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Partagez sur :
Face à la pandémie de coronavirus, Emmanuel Macron a annoncé jeudi la fermeture des crèches, établissements scolaires et universités à partir de lundi jusqu'à nouvel ordre. Si le premier tour des municipales est maintenu, le président a demandé aux personnes de plus de 70 ans de rester chez elles. En Belgique, écoles, cafés, restaurants et discothèques vont être fermés. 
L'ESSENTIEL

Le président Emmanuel Macron a annoncé jeudi lors d'une allocation télévisée des mesures "exceptionnelles et massives" pour lutter contre la propagation du coronavirus. Il a notamment ordonné la fermeture à partir de lundi, et "jusqu'à nouvel ordre", des crèches, des établissements scolaires et universitésLes élections municipales, dont le premier tour est prévu dimanche, sont maintenues. La Belgique, elle, a annoncé la fermeture des écoles, cafés, restaurants et discothèques, jeudi soir. 

Un peu plus tôt dans la journée, Donald Trump a, quant à lui, annoncé "la suspension de tous les voyages depuis l'Europe vers les États-Unis". Par ailleurs, les marchés financiers ont enregistré jeudi une nouvelle journée noire : le CAC 40 a connu la pire séance de son histoire, avec une baisse de 12,28%. Le monde du sport est également très impacté, avec la suspension de la NBA et le report du huitième de finale retour de Ligue des champions entre la Juventus Turin et Lyon.

Les principales informations à retenir : 

  • Emmanuel Macron a annoncé la fermeture des crèches, écoles et universités 
  • Le premier tour des élections municipales est maintenu 
  • Le nouveau bilan s'élève à 61 morts et 2.876 cas 
  • Une nouvelle journée noire pour les bourses européennes 

Fermeture des crèches, écoles et universités

Emmanuel Macron a annoncé jeudi que les crèches, établissements scolaires et universités du pays seront fermés à partir de lundi "jusqu'à nouvel ordre". "Un service de garde sera mis en place région par région" pour que les personnels "indispensables à la gestion de la crise sanitaire" puissent "faire garder leurs enfants et continuer d'aller au travail", a-t-il ajouté. 

Il a également demandé aux personnes âgées de plus de 70 ans et les plus fragiles de rester chez elles, tout en annonçant le report de la trêve hivernale de deux mois. Plus généralement, il a appelé tous les Français à limiter leurs déplacements "au strict nécessaire". Pour le président, l'épidémie de coronavirus "qui affecte tous les continents et frappe tous les pays européens est la plus grave crise sanitaire qu'ait connue la France depuis un siècle".

Le premier tour des municipales maintenu 

Le premier tour des élections municipales, ce dimanche 15 mars, "se tiendra", a annoncé jeudi Emmanuel Macron, s'appuyant sur l'avis de scientifiques que "rien ne s'oppose à ce que les Français se rendent aux urnes". "Il est important en ce moment, en suivant l'avis des scientifiques comme nous venons de le faire, d'assurer la continuité de notre vie démocratique et de nos institutions", a assuré le chef de l'État.

Chômage partiel : des mesures "exceptionnelles et massives"

Dans la foulée, le président Emmanuel Macron a aussi promis des mesures "exceptionnelles et massives" pour "protéger les salariés et les entreprises". "Dès les jours à venir, un mécanisme exceptionnel et massif de chômage partiel sera mis en oeuvre" qui ira "beaucoup plus loin" que les annonces déjà faites par le gouvernement pour "préserver les emplois et les compétences", a affirmé le président lors de son allocution télévisée. 

"L'État prendra en charge l'indemnisation des salariés contraints à rester chez eux", a-t-il affirmé, s'engageant à protéger les salariés et les entreprises "quoiqu'il en coûte", sans donner plus de précision sur le coût des mesures annoncées. "Toutes les entreprises qui le souhaitent pourront reporter sans justification, sans formalité, sans pénalité, le paiement des cotisations et impôts dus en mars", a-t-il ajouté.

En France, 61 morts et 2.876 cas 

Le dernier bilan fait état en France de 61 morts (dont 13 nouveaux décès) sur 2.876 cas. Près de 600 personnes supplémentaires ont été contaminées en 24 heures et 129 cas graves ont été placés en réanimation. Après avoir décrété dimanche l'interdiction de tous les rassemblements de plus de 1.000 personnes, le gouvernement a demandé jeudi la "déprogrammation immédiate des interventions chirurgicales non urgentes" afin de libérer des lits de réanimation, en salles de réveil et du personnel qualifié. Des mesures qui correspondent au stade 2 du "plan blanc" des hôpitaux. L'État a aussi suspendu toutes les visites dans les Ehpad et les établissements de soins de longue durée pour protéger les personnes âgées, particulièrement vulnérables, sauf "exception". 

Les Bourses plongent, malgré les annonces de la BCE 

Les marchés financiers ont enregistré une nouvelle journée noire ce jeudi. La Bourse de Paris a connu la plus forte chute de son histoire (-12,28%). Les places de Londres (-10%), Milan (-16,92%), ou encore Francfort (-12,24%) ont également fortement décroché. Les places financières n'ont pas été rassurées par les annonces, un peu plus tôt dans la journée, de la BCE qui n'a pas touché à ses taux directeurs. Les places boursières, qui attendaient beaucoup de ces annonces, ont violemment réagi et poursuivi leur dégringolade, pour connaître l'une de leurs pires journées depuis la crise de 2008. 

Trump suspend tous les voyages depuis l'Europe vers les États-Unis, la Belgique ferme commerces et écoles 

Le président américain Donald Trump a annoncé mercredi la suspension pour 30 jours de tous les voyages depuis l'Europe vers les États-Unis. "J'ai décidé de prendre des actions fortes mais nécessaires pour protéger la santé et le bien-être de tous les Américains", a annoncé Trump lors d'une allocution solennelle - par moments confuse - depuis le Bureau ovale de la Maison-Blanche.

De l'autre côté de l'Atlantique, en Belgique, écoles, cafés, restaurants et discothèques vont être fermés. Tous les rassemblements sont également annulés "peu importe leur taille", a annoncé jeudi soir la Première ministre belge, Sophie Wilmès. La fermeture des écoles, au niveau national, sera effective à compter du week-end prochain jusqu'au vendredi 3 avril inclus, veille des vacances de Pâques. 

En Espagne, le nombre de cas de nouveau coronavirus a bondi. Près de 3.000 personnes sont contaminées par le virus, selon le dernier bilan officiel jeudi, qui s'élevait à 2.140 mercredi soir. Le nombre de morts a, de son côté, presque doublé : l'Espagne est passé 48 à 84 décès en moins de 24 heures. Près de la moitié des cas se trouvent dans la région de Madrid. Son voisin, l'Italie, pays européen le plus touché, a dépassé le cap des 1.000 morts. À travers le monde, plus de 130.000 personnes ont été enregistrés. 

Reports et annulations en cascade dans le monde du sport

Les compétitions sportives sont également sévèrement impactées par le coronavirus, avec des reports et des annulations en cascade ce jeudi. Le huitième de finale retour de Ligue des champions entre la Juventus Turin et Lyon a ainsi été reporté à une date ultérieure, tout comme celui entre Manchester City et le Real Madrid. Jeudi matin, la NBA a annoncé la suspension de sa saison, après que la star française du Utah Jazz, Rudy Gobert, a été testé positif au coronavirus. La Ligue nord-américaine de football (MLS) a également suspendu sa saison, pour une durée de 30 jours, tout comme la Ligue de hockey sur glace (NHL).  

Le tennis est également à l'arrêt, avec la suspension des tournois de l'ATP (qui gère le circuit professionnel masculin de tennis) durant six semaines. "Après la récente annulation d'Indian Wells, les tournois concernés (par l'annulation décidée jeudi) sont Miami, Houston, Marrakech, Monte-Carlo, Barcelone et Budapest".