Coronavirus : la moitié des lits en réanimation occupés par des patients Covid

, modifié à
  • A
  • A
Coronavirus : la moitié des lits en réanimation occupés par des patients Covid
Coronavirus : la moitié des lits en réanimation occupés par des patients Covid © FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :
Le dernier bilan du coronavirus fait état de 35.541 morts en France, tandis que 50% des lits de réanimation sont désormais occupés par des patients Covid-19. Selon les informations d'Europe 1, le reconfinement total est l'option privilégiée par le gouvernement pour lutter contre la deuxième vague.
L'ESSENTIEL

Plus de 33.400 cas de Covid-19 ont été détectés en 24 heures mardi soir, 50% des lits de réanimation sont désormais occupés par des patients atteints du coronavirus... L'épidémie continue de prendre de l'ampleur en France. Pour contrer cette dynamique, le reconfinement total sur l'ensemble du pays est désormais l'option privilégiée par le gouvernement, selon les informations d'Europe 1. 

La France n'est pas isolée en Europe, puisque de nombreux pays procèdent à un élargissement des restrictions, comme un couvre-feu en Espagne, un reconfinement en Irlande ou la fermeture des théâtres, cinémas et salles de sport en Italie. Dans le monde, le coronavirus a fait plus de 1,16 million de morts. Suivez l'évolution de la situation en direct.

Les informations principales à retenir : 

  • Selon les informations d'Europe 1, le reconfinement total est l'option privilégiée du gouvernement
  • La France dénombre 35.541 morts du coronavirus
  • La moitié des lits de réanimation sont occupés par des patients Covid

Vers un reconfinement généralisé dès vendredi ? 

Selon les informations d'Europe 1, c'est vers un reconfinement généralisé dans tout le pays que les discussions du gouvernement s'orientent à l'issue du premier des deux Conseils de défense dédiés à la crise du coronavirus, ce mardi. D'après plusieurs sources concordantes, le reconfinement serait même établi pour une durée de quatre semaines, renouvelables. Une décision qui devrait être annoncée mercredi soir  par le président de la République, l'Élysée ayant annoncé que le chef de l'État prendra la parole mercredi soir à 20h à la télévision. Le reconfinement devrait prendre effet à compter de vendredi soir minuit.

De son côté, le Premier ministre Jean Castex a jugé mardi "indispensables" de "nouvelles mesures" pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, qu'il doit présenter jeudi à l'Assemblée nationale et au Sénat, a-t-il annoncé dans un message publié sur Twitter. "Nous devons mobiliser non seulement la représentation nationale mais l'ensemble de notre pays", a poursuivi le chef du gouvernement, qui reçoit mardi soir les chefs de partis et associations d'élus, et ensuite les partenaires sociaux à Matignon.

Plus de 2.900 malades en réanimation

Plus de 2.900 malades du Covid-19 étaient hospitalisés en réanimation mardi, occupant ainsi la moitié des lits actuellement disponibles en France dans ces services accueillant les patients les plus gravement atteints, selon les derniers chiffres officiels. Par rapport à lundi soir, il y a 148 patients de plus en réanimation (2.909 contre 2.761 lundi). La capacité actuelle des services de réanimation - qui n'accueillent pas que des malades du Covid - est d'environ 5.800 lits, que les pouvoirs publics comptent faire monter en puissance ces prochains jours.

Le nombre global des hospitalisations pour le Covid continue lui aussi à augmenter. Près de 19.000 malades du Covid-19 (18.955) se trouvaient à l'hôpital mardi, contre 17.761 la veille. Si on enlève ceux qui sont sortis entre-temps, près de 3.000 (2.988) hospitalisations pour Covid ont été comptabilisées dans les dernières 24 heures.

En outre, le nombre de cas positifs confirmés a augmenté de 33.417 en 24 heures, selon les chiffres publiés par Santé Publique France. Dimanche, la France avait battu un nouveau record avec plus de 52.200 cas positifs confirmés en 24 heures. 

De son côté, le taux de positivité des tests fait un nouveau bond et s'établit à 18,4%, contre 17,8% la veille. Enfin, la France compte ce mardi 35.541 morts du Covid-19 sur son territoire, soit 523 morts en plus depuis le dernier pointage. 

À l'hôpital, la seconde vague menace

Le "plan blanc" a été déclenché dans tous les hôpitaux du Grand Est. Cette demande est justifiée par la "situation sanitaire exceptionnelle", souligne l'Agence régionale de santé dans un communiqué. Au CHRU de Strasbourg, 100% des lits du service d'infectiologies sont occupés par des patients atteints du Covid-19. Des patients supplémentaires ont commencé à être accueillis dans les services de cardiologie, de pneumologie, de médecine interne et de gériatrie. Le Grand Est, très touché par la première vague, est la deuxième région à activer le plan blanc après l'Île-de-France.

Lors de la première vague, des patients de régions très touchées avaient été transférés dans des endroits moins atteints pour réduire un peu la pression. Mais ces transferts sont plus compliqués à mettre en oeuvre cette fois-ci car la deuxième vague touche tout le territoire, avertissent les spécialistes.

Les transports réduits en Ile-de-France dès mercredi soir

L'offre de transports en commun de la région parisienne va être réduite à partir de 21 heures dès mercredi, en raison d'une baisse de la fréquentation liée à l'instauration du couvre-feu, a annoncé lundi Ile-de-France Mobilités. L'offre du métro sera réduite "à environ un métro sur deux", de même que la fréquence des bus, sauf pour "les lignes de bus les plus fréquentées et des lignes desservant les hôpitaux" qui ne subiront aucun changement, a précisé l'autorité régionale des transports.

Les lignes de métro 4, 7 et 13 seront toutefois renforcées entre 20h et 21h, "pour faire face aux situations de surcroît de trafic", a-t-elle précisé. Du côté des trains et RER, l'offre sera également réduite à un train sur deux, "sauf pour les lignes où le temps d'attente est supérieur ou égal à 30 minutes en période normale", a-t-elle ajouté. Plus de détails dans notre article par ici.

L'immunité diminuerait "assez rapidement"

Une étude britannique publiée mardi montre que l'immunité acquise par les personnes guéries du coronavirus "diminue assez rapidement", en particulier chez les malades asymptomatiques, et ne pourrait durer que quelques mois. Du 20 juin au 28 septembre, l'Imperial College de Londres et l'institut Ipsos Mori ont suivi 350.000 personnes choisies au hasard en Angleterre, qui se sont testées régulièrement chez elles pour voir si elles disposaient d'anticorps au Covid-19. 

"Au cours de cette période, la proportion de personnes testées positives pour les anticorps du Covid-19 a diminué de 26,5%", passant de 6% à 4,4% de la population testée, explique un communiqué, "ce qui suggère une réduction des anticorps dans les semaines ou les mois suivant l'infection".

Nouvelles restrictions en Espagne, incidents en Italie

Les régions espagnoles ont renforcé leurs restrictions pour limiter le nombre de cas de coronavirus qui augmente de manière "rapide" d'après le ministère de la Santé, dans un pays déjà sous le coup d'un couvre-feu nocturne.

En Italie, des milliers de personnes ont manifesté lundi soir dans plusieurs villes du pays contre la fermeture des restaurants et des bars à partir de 18 heures et de tous les théâtres, cinémas et salles de sport pendant un mois. Des incidents violents se sont notamment produits à Milan et Turin, les deux grandes villes du nord du pays, où la police anti-émeute a été déployée et a riposté à coups de tirs de lacrymogènes. Le Premier ministre, Giuseppe Conte, doit présenter mardi des mesures de soutien aux secteurs d'activité et professions les plus touchés par les restrictions.

Plus de 1,16 million de morts

La pandémie a fait au moins 1,16 million de morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi en milieu de journée. Pluss de 43,5 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués. Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 225.739 morts, suivis par le Brésil (157.397), l'Inde (119.502), le Mexique (89.171) et le Royaume-Uni (44.998).