Ehpad : où en est-on de la campagne de vaccination ?

, modifié à
  • A
  • A
La vaccination s'est accélérée au sein des Ehpad. 2:09
La vaccination s'est accélérée au sein des Ehpad. © DAN CHARITY / POOL / AFP
Partagez sur :
Après des débuts compliqués, la campagne de vaccination commence à accélérer au sein des Ehpad. Mais seulement 30.000 résidents ont été vaccinés pour le moment, loin de l'objectif que s'était fixé le gouvernement pour la fin du mois de janvier. 

Le gouvernement veut accélérer sur la vaccination dans les Ehpad. Plus de 138.000 personnes ont été vaccinées en France, selon le dernier décompte des autorités, dont seulement 30.000 parmi les résidents d'établissements pour seniors. "Théoriquement, on s'était fixé de vacciner le million de résidents d'Ehpad (et de résidences services et résidences autonomie, ndlr) pour le mois de janvier. Il faut booster", a reconnu la ministre déléguée chargée de l'Autonomie, Brigitte Bourguignon.

Sur le terrain, le processus de vaccination est en tout cas en train de se mettre en place. 

De nombreuses livraisons de doses dans les prochains jours...

Après des débuts un peu fastidieux en termes de logistique, le processus de vaccination est en train de prendre de l'ampleur. L'organisation des injections sur trois jours est tout à fait gérable. Concernant le transport, 75% des vaccins sont livrés par les pharmacies d'officine et 25% proviennent des centres hospitaliers. Côté calendrier, les dates de livraison sont désormais fixées. 

"Le déploiement des doses dans les 7.000 Ehpad de France se fait en trois-quatre semaines", a relevé sur Europe 1 Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Synerpa (syndicat national des établissements et résidences pour personnes âgées), qui représente les maisons de retraite privées. "Les établissements ont reçu des calendriers pouvant leur proposer une date de livraison dès cette semaine ou dès la semaine prochaine. Il y a énormément de livraisons la semaine du 18 janvier, puis celle du 27 janvier et du 2 février".

... mais encore trop espacées pour certains établissements

La déléguée générale du Synerpa regrette cependant que les livraisons soient trop espacées pour certains établissements. Des Ehpad qui ne devaient être livrés que le 2 février ont donc demandé à ce que cette date soit avancée.

Les Ehpad réclament également davantage de visibilité sur la date de la deuxième injection. Le rappel pourrait ainsi se faire six semaines plus tard, au lieu de trois. Mais le Synerpa regrette qu'il n'y ait pas eu de communication officielle de Pfizer pour garantir que l'efficacité du vaccin reste la même dans ce cas-là. La ministre déléguée Brigitte Bourguignon a fixé "l'objectif que fin janvier tous les résidents d'Ehpad qui le souhaitent puissent être vaccinés".