Coronavirus : le Grand Est va commander 3 millions de tests sérologiques

  • A
  • A
Tests sérologiques coronavirus
Covid-19 : le Grand Est va commander 3 millions de tests sérologiques. © AFP
Partagez sur :
Le Grand Est, par le biais de la société d'économie mixte Dynamise, va acquérir trois millions de tests sérologiques pour tester la moitié de sa population (5,5 millions d'habitants). Un appel d'offre a été lancé, jusqu'à la mi-mai pour un déploiement seconde moitié du mois. 

La région Grand Est va acquérir trois millions de tests sérologiques du Covid-19 pour être en mesure de tester plus de la moitié de sa population dans la deuxième quinzaine de mai, a-t-on appris jeudi auprès du conseil régional. Les tests sérologiques sont ceux qui visent à détecter l'immunisation au Covid-19 par la présence d'anticorps au moyen d’une prise de sang. Ils se distinguent des tests "PCR" par prélèvement nasal qui déterminent si une personne est porteuse du virus.

Consultation jusqu'à la mi-mai

La société d'économie mixte Dynamise, détenue majoritairement par le conseil régional, a validé jeudi soir le lancement d'un appel d'offres pour l'acquisition de ces tests "auprès de laboratoires dont les produits auront été habilités" par les centres nationaux de référence (CNR) des virus des infections respiratoires, a précisé l'entourage du président (LR) de la région, Jean Rottner.

Cette consultation se déroulera jusqu'à la mi-mai, ce qui la laissera ouverte à des candidats dont les produits seraient homologués d'ici là, a-t-on précisé de même source. Le déploiement des tests pourra alors intervenir dans la deuxième moitié de mai, a ajouté l'entourage de Jean Rottner. Le Grand Est serait ainsi en mesure de tester plus de la moitié de sa population de 5,5 millions d'habitants.

Dynamise, pour anticiper "l'après-Covid"

Dynamise a été constituée le 9 avril pour "l'achat en gros de matériels destinés à répondre à la crise sanitaire, et notamment de kits de tests sanguins Covid-19", et pour leur "revente et  redistribution dans la région (auprès des) acteurs publics et privés", selon son document de présentation.

Cette société d’économie mixte dispose d’une capacité d’investissement de 15 millions d’euros, apportée à parts égales par ses trois actionnaires, le Conseil régional du Grand Est, la Banque des territoires (Caisse des dépôts) et la banque Crédit mutuel. Elle "anticipe l'après-Covid 19", avait commenté Jean Rottner à sa création.

Selon son document de présentation, Dynamise "sécurisera l'accès à un volume massif suffisant des tests sérologiques pour satisfaire aux besoins de la population du Grand Est et assurera une répartition équitable" sur le territoire régional.