Coronavirus : les femmes enceintes sont-elles à risque ?

  • A
  • A
Les femmes enceintes ne semblent pas être trop exposées aux risques du coronavirus. 7:22
Les femmes enceintes ne semblent pas être trop exposées aux risques du coronavirus. © Pixabay
Partagez sur :
De nombreuses femmes enceintes se demandent si le coronavirus représente un danger pour leur grossesse. La gynécologue Olivia Anselem s’est voulue rassurante mercredi sur Europe 1 : "Rien ne montre aujourd’hui qu’il y a une augmentation des risques."
INTERVIEW

Depuis le début de la pandémie, les médecins et soignants ont identifié plusieurs populations à risque, comme les personnes âgées et les diabétiques. Mais qu’en est-il des femmes enceintes ? De nombreuses auditrices de l’émission Sans rendez-vous ont posé la question des dangers du coronavirus pendant la grossesse. Olivia Anselem, gynécologue-obstétricienne à la maternité Port-Royal à Paris, s’est montrée rassurante sur Europe 1.

"C’est difficile de le savoir, on n’a pas assez de données. Mais rien ne montre aujourd’hui qu’il y a une augmentation des risques avec le coronavirus. Les femmes enceintes qui ont le coronavirus sont à domicile et ont en majorité des formes bénignes", assure-t-elle. "On reste prudent parce qu’on sait que la grossesse rend plus vulnérable aux infections en général. On sait qu’elles ont un peu plus de risque d’avoir une forme plus grave de la grippe, donc on reste prudent quand on arrive au troisième trimestre", met-elle tout de même en garde.

Y’a-t-il beaucoup de femmes enceintes qui ont le coronavirus ?

La gynécologue l’assure : "Il y a quelques dizaines de patientes, mais on n’a pas été débordés par l’afflux qu’on avait anticipé." "On s’est réorganisés pour faire face à l’afflux de patientes qui auraient le coronavirus, ou qui accoucheraient avec une infection en cours. On a mis en place un suivi pour les femmes qui sont à domicile, on les appelle quotidiennement pour vérifier qu’elles n’ont pas de symptômes graves, que leurs bébés se portent bien et qu’elles n’ont pas de contractions utérines. On garde toutes ces données précieusement pour ensuite diffuser ces connaissances pour mieux prendre en charge ces femmes", précise-t-elle.

Le coronavirus peut-il présenter un risque pour le bébé ?

Olivia Anselem s’est également montrée rassurante sur le risque du coronavirus pour le bébé. "On observe que les femmes qui ont une forme peu sévère du coronavirus ont une grossesse qui se passe bien. Avec une femme enceinte qui aurait une forme grave qui nécessite une prise en charge en réanimation, on pourrait être amené à faire une césarienne en urgence pour améliorer la ventilation de la patiente. Mais pour l’instant, on ne l’a pas observé avec le coronavirus", a-t-elle constaté.

Le virus se transmet-il à l’enfant ?

Quant à la transmission du virus à l’enfant, la gynécologue a avoué ne pas avoir suffisamment de données en sa possession. "C’est difficile d’être certain. Il y a une possibilité de passage, mais les études chinoises ont montré qu’il n’y a pas de virus dans le liquide amniotique ni dans le placenta", relate-t-elle.

"On avait des données rassurantes, mais on prend un peu plus de précaution car on a vu des présences d’anticorps chez les nouveaux-nés, qui ne seraient pas transmis par la mère mais seraient fabriqués par les nouveaux-nés. Ce serait donc une infection potentielle chez certains bébés, mais ça ne concerne que quelques cas et il faut continuer les études. Les cas d’enfants qui ont eu le coronavirus n’ont pas été infectés avant l’accouchement mais après, quand ils ont un contact avec une personne atteinte, comme leur père ou leur mère."

Quels conseils aux femmes enceintes et à leurs proches ?

Pour éviter toute contamination, Olivia Anselem conseille "la même chose que pour le reste de la population". "Il faut bien mettre en pratique les gestes barrières, donc bien se laver les mains et respecter le confinement. Il faut éviter de se rendre à la maternité, où il y a un risque d’attraper le coronavirus, et privilégier la consultation par téléphone."

Les conjoints sont-ils autorisés à assister à l’accouchement ?

Si les femmes enceintes peuvent être angoissées dans cette période de confinement, les futurs papas craignent eux de ne pas pouvoir assister à l’accouchement. Mais là encore, la gynécologue a affiché son optimisme "La majorité des maternités autorisent la présence du papa pendant le travail, sous réserve bien évidemment qu’il n’ait pas le coronavirus. A ce stade, je ne pense pas que les choses vont changer", estime-t-elle.

"L’avis du collège national des gynécologues français a autorisé la présence du papa à la maternité. On estime que le papa est porteur du même statut virologique que la mère, puisqu’ils sont confinés ensemble. Si la maman est asymptomatique, il y a la possibilité qu’il soit porteur, mais le risque nous semble très faible. Priver les papas d’assister à l’accouchement a des conséquences non négligeables."