Covid : ce qu'il faut retenir des nouvelles mesures dans les Alpes-Maritimes

, modifié à
  • A
  • A
Bernard Gonzalez, préfet des Alpes-Maritimes. 1:13
Bernard Gonzalez, préfet des Alpes-Maritimes. © Valery HACHE / AFP
Partagez sur :
Pour tenter d'endiguer la circulation de l'épidémie de Covid-19, la zone littérale des Alpes-Maritimes sera désormais confinée pour les deux prochains week-ends. Les déplacements seront interdits, sauf exceptions, du vendredi 18 heures au lundi 6 heures. D'autres restrictions ont également été annoncées par la préfecture. 
L'ESSENTIEL

Une première en France. Le préfet des Alpes-Maritimes a annoncé ce lundi un confinement de la zone littorale du département au cours des deux prochains week-ends, afin de tenter de freiner la circulation du Covid-19. Ces mesures étaient attendues, le département étant particulièrement touché par l'épidémie. Le taux d'incidence des Alpes-Maritimes est de 588 pour 100.000 habitants, soit "trois fois supérieur" à la moyenne nationale, a précisé le préfet, Bernard Gonzalez. Les contrôles seront renforcés, a martelé le préfet, lors de la conférence de presse, l'heure n'étant plus à la "pédagogie" mais à la "responsabilité". 

Un confinement de Menton à Théoule-sur-Mer

La zone concernée par ces restrictions de déplacement s'étend de Menton à Théoule-sur-Mer, soit près de 90% de la population du département. Les communes de Nice et de Cannes sont notamment concernées. Les déplacements seront ainsi interdits de vendredi, 18 heures, au lundi, 6 heures, sauf motifs d'exception.

Il sera possible de faire des courses alimentaires, de sortir son animal de compagnie ou encore de faire du sport dans une limite d'une heure et de cinq kilomètres autour de son domicile. Mais le couvre-feu de 18 heures reste en vigueur et devra être respecté. 

Restrictions dans les commerces et contrôles renforcés

Dès mardi, et pendant quinze jours, les galeries commerciales de plus de 5.000 mètres carrés seront fermées dans le département, à l'exception des pharmacies et des commerces alimentaires. Pour les commerces de plus de 400m2, la jauge passera de 10 à 15 m2 par visiteur. Le préfet qui a appelé à ce que les gestes barrière soient "appliqués très strictement", a notamment demandé "aux exploitants de commerce" concernés "de se doter d'un médiateur Covid" chargé de faire respecter les règles. Enfin, le port du masque sera généralisé dans le département.

Les contrôles aux frontières seront renforcées, à l'aéroport ou encore sur les routes, avec des tests PCR aléatoires organisés par les forces de l'ordre. 

Accélération de la vaccination

Concernant la campagne de vaccination, le préfet s'est fait l'écho des élus locaux et a annoncé une accélération des injections. Le département des Alpes-Maritimes va réceptionner 4.500 doses supplémentaires du vaccin Pfizer dès lundi, soit 1.000 de plus que ce qu'avaient déjà promis les autorités lors de la visite du ministre de la Santé Olivier Véran à Nice samedi. Elles s'ajouteront aux 90.000 doses supplémentaires qui seront livrées d'ici fin mars, a indiqué le préfet.