Quand Xavier Bertrand compare Wauquiez à Trump et Le Pen

, modifié à
  • A
  • A
Laurent Wauquiez et Xavier Bertrand, côte à côte, en 2010.
Laurent Wauquiez et Xavier Bertrand, côte à côte, en 2010. © AFP
Partagez sur :
Dimanche, le président des Hauts-de-France estime que les récents propos de Laurent Wauquiez face à des étudiants de l'EM Lyon sont "pire que du Trump".

Et l'on reparle encore des propos tenus par Laurent Wauquiez devant des étudiants de l'EM Lyon, enregistrés à son insu et diffusés vendredi sur TMC. "Une des raisons pour lesquelles j'ai quitté LR, c'est cette violence, ce cynisme en politique", a réagi dimanche sur BFM Xavier Bertrand, assimilant les paroles du président de LR à celles qu'aurait pu tenir "un membre de la famille Le Pen" ou "du Trump".

"La même tonalité, la même violence" que du Le Pen. "Vous prenez les mots qui ont été dits là, ça pourrait être un des membres de la famille Le Pen : c'est la même tonalité, la même violence", a lancé le président de la région Hauts-de-France, qui a quitté Les Républicains après l'élection de Laurent Wauquiez à la présidence du parti en décembre dernier. Dans la vidéo diffusée vendredi soir dans l'émission Quotidien, sur TMC, Laurent Wauquiez affirmait que Nicolas Sarkozy, alors chef de l'État, plaçait ses ministres sous écoute. Même si Laurent Wauquiez s'est depuis excusé, pour Xavier Bertrand, lui-même ancien ministre du Travail sous le quinquennat Sarkozy, "c'est pire que du Trump".

Selon Bertrand, Wauquiez suit une stratégie. Proche de Gérald Darmanin, également taclé par Laurent Wauquiez dans les propos enregistrés, Xavier Bertrand lâche : "Je ne regrette pas d'être parti" de LR. "Une société politique en permanence dans cette violence-là, je ne veux pas y aller", a-t-il ajouté. Selon le président des Hauts-de-France, Laurent Wauquiez suit une stratégie "voulue" et inspirée de Patrick Buisson, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy. 

Chez Les Républicains, les propos de Wauquiez créent des remous

À LR, au sein du propre parti de Laurent Wauquiez, c'est le malaise. L'Obs rapporte qu'Éric Woerth, député de l'Oise a regretté des propos qui "ne concourent pas au rassemblement". Selon lui, le président du parti est "un peu ennuyé par l'avalanche de commentaires". "On a besoin de rassembler, pas de diviser", a ajouté le député. Selon un élu LR, interrogé par le JDD sous couvert d'anonymat, Laurent Wauquiez est "un fou furieux. C'est une faute de gamin de 14 ans qui se lancerait en politique". Pour un responsable du parti, il "montre son vrai visage : brutal, cynique et vulgaire". Pour un ancien ministre, "Wauquiez a lui-même officialisé tout ce qui fait que les Français se méfient de lui : il ne pense rien de ce qu'il dit". "C'est une énorme sortie de route".