Jugé à la hauteur après l'incendie de Notre-Dame, Macron gagne trois points de popularité

, modifié à
  • A
  • A
Emmanuel Macron crédit : YOAN VALAT / POOL / AFP - 1280
Le chef de l'État progresse de trois points dans les sondages d'opinion en avril. © YOAN VALAT / POOL / AFP
Partagez sur :
Le président Macron a gagné trois points dans les opinions positives, selon un sondage BVA publié vendredi. Il a notamment été jugé à la hauteur face à l'incendie qui a partiellement ravagé Notre-Dame de Paris lundi soir.

La popularité d'Emmanuel Macron gagne trois points en avril, dans un contexte marqué par l'incendie de Notre-Dame-de-Paris, et son intervention au lendemain du sinistre a été jugée "à la hauteur" par plus de six Français sur dix, selon un sondage BVA* diffusé vendredi.

Avec 32% de bonnes opinions, le chef de l'État retrouve son niveau de septembre 2018, avant la crise des "gilets jaunes". Mais 67% des Français (-3 points en un mois) ont une mauvaise opinion de lui, selon cette enquête pour Orange, RTL et La Tribune, réalisée entièrement après l'incendie de la cathédrale. Sept Français sur dix disent avoir vu l'intervention télévisée d'Emmanuel Macron au lendemain de l'incendie de Notre-Dame ou entendu des commentaires sur elle. Et 62% d'entre deux l'ont trouvé à la hauteur de l'événement.

Édouard Philippe également en hausse

Les précédentes enquêtes des instituts Elabe et Ifop-Fiducial, diffusées début avril, donnaient Emmanuel Macron en recul de deux à trois points. Dans le baromètre BVA, la popularité du chef de l'État est nettement supérieure à celle de son prédécesseur François Hollande (21%) au même moment de son mandat. Le Premier ministre Édouard Philippe gagne pour sa part un point en un mois, avec 37% de bonnes opinions et 63% (=) de mauvaises.

Nicolas Hulot (37%, -5) reste en tête des personnalités dont les Français souhaitent qu'elles aient davantage d'influence, devant Xavier Bertrand (29%, +2) et un trio composé de Marine Le Pen (27%, -1), Jean-Yves Le Drian (27%, +2) et Nicolas Sarkozy (27%, +2).

*Enquête réalisée en ligne du 17 au 18 avril auprès de 1.002 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.