Macron "veut que soit achevée" la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame "d'ici cinq années"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Emmanuel Macron, qui s'est adressé brièvement à la nation mardi soir, a dit vouloir que "soit achevée d'ici cinq années" la reconstruction de Notre-Dame, sinistrée par un incendie. 

Emmanuel Macron s'est adressé mardi soir à la nation, lors d'une allocution retransmise à la télévision et à la radio, suite à l'incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris lundi soir. "L'incendie de Notre-Dame nous rappelle que notre Histoire ne s'arrête jamais, et que nous aurons toujours des épreuves à surmonter", a déclaré le chef de l'État depuis le palais de l'Élysée. 

"Oui, on rebâtira la cathédrale Notre-Dame (…) Nous rebâtirons la cathédrale plus belle encore et je veux que ce soit achevé d'ici cinq années, nous le pouvons et là aussi nous mobiliserons", a-t-il ajouté, dans un discours de moins de six minutes et teinté de lyrisme. 

"Je reviendrai vers vous dans les prochains jours"

Le chef de l'État devait initialement s'adresser aux Français lundi soir lors d'une allocution télévisée enregistrée, afin de présenter les conclusions du "grand débat national" et annoncer les mesures pour répondre à la crise des "gilets jaunes". Cette allocution a été reportée en raison de l'incendie de Notre-Dame, qui a débuté vers 19 heures lundi soir. 

Lors de son bref discours mardi soir, Emmanuel Macron a assuré qu'il s'adresserait de nouveau bientôt à la nation. "Je reviendrai vers vous, comme je m'y étais engagé, dans les prochains jours, pour que nous puissions agir", a-t-il affirmé. "Demain, la politique et ses tumultes reprendront leurs droits, mais aujourd'hui le moment n'est pas encore venu", a souligné le président. "Nous sommes ce peuple de bâtisseurs, nous avons tant à reconstruire", a-t-il lancé, dans une allusion au "grand débat national".

Les Français enjoints à "devenir meilleurs"

Saluant les sapeurs-pompiers, les policiers, les soignants, "héroïques", Emmanuel Macron a insisté sur l'unité du pays après ce drame : "Nous avons vu cette capacité de nous mobiliser et de nous unir pour vaincre." Il a enjoint les Français à "devenir meilleurs que nous le sommes" et "retrouver le fil de notre projet national, un projet humain, passionnément français". "C'est à nous, les Françaises et les Français d'aujourd'hui, qu'il revient d'assurer cette grande continuité qui fait la nation française", a ajouté le chef de l'État.