Louis Aliot : "Ce n'est pas plus dangereux d'aller au musée que dans un supermarché"

, modifié à
  • A
  • A
Louis Aliot 2:30
Louis Aliot a décidé de rouvrir quatre musées municipaux à Perpignan, malgré l'épidémie de Covid-19. © RAYMOND ROIG / AFP
Partagez sur :
Le maire RN de Perpignan, Louis Aliot, a décidé de rouvrir mardi quatre musées municipaux, fermés depuis octobre, malgré la pandémie de Covid-19 et sans attendre d'annonces gouvernementales. Sur Europe 1, il revendique un droit à l'expérimentation locale. 
INTERVIEW

Une décision unilatérale. Le maire Rassemblement national de Perpignan, Louis Aliot, a décidé d'ouvrir mardi quatre musées municipaux, malgré l'épidémie de Covid-19, sans attendre de nouvelles consignes gouvernementales. Estimant la culture "essentielle" pour ses administrés, l'édile devait signer les quatre arrêtés municipaux dans la journée. Sur Europe 1, il justifie son geste en assurant "que ce n'est pas plus dangereux d'aller visiter un musée à Perpignan que d'aller dans un supermarché".

"La pandémie, cela fait maintenant un an que nous sommes dedans. Il y a certes des variants mais à ce moment-là, reconfinons tout ! On ne peut pas confiner d'un côté, ne pas confiner le reste", ajoute le maire. 

Quatre établissements sont concernés : le musée Rigaud (beaux arts) avec une exposition sur les "Reines de France", la Casa Pairal (histoire de Perpignan et du Roussillon), le Musée Puig (médailles) et le Muséum d'histoire naturelle. Louis Aliot a indiqué à l'AFP que les entrées seraient gratuites pour un mois, dans le respect d'un protocole sanitaire. Une jauge de 10m2 sera notamment appliquée. 

Le droit à l'expérimentation

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot, qui a réuni ce lundi les directeurs de musées privées et publics a assuré que les musées et monument seraient les premiers à rouvrir en cas de "décrue" de l'épidémie. Actuellement, la pression reste forte sur les structures hospitalières et le nombre de cas s'élève à un peu moins de 20.000 cas en 24 heures

"Les paroles de Roselyne Bachelot ce lundi étaient plutôt de nature à laisser entrevoir une amélioration et notamment en ce qui concernent des lieux qui sont contrôlés, qui sont sanitairement sûrs", réagit Louis Aliot. "A partir du moment où l'on respecte le protocole sanitaire, ce n'est pas plus dangereux d'aller visiter un musée à Perpignan que d'aller dans un supermarché faire ses courses."

"Le problème, ce sont aussi les populations qui n'en peuvent plus. C'est un savant dosage entre respect de la santé publique et l'équilibre des mesures sanitaires. Je pense que c'est aussi un droit à l'expérimentation à l'échelle locale", poursuit encore le maire, qui revendique la "taille humaine" des musées de Perpignan, qui permettront, selon lui, un contrôle à l'extérieur facilité. 

Selon BFMTV, la Préfecture des Pyrénées-Orientales a déposé un recours en justice contre la décision du maire de Perpignan.

Europe 1
Par Mathilde Durand