Livraison de vaccins : pour Paris, Pfizer doit "honorer ses engagements"

, modifié à
  • A
  • A
Pour Clément Beaune le nombre de doses par flacon ne change rien.
Pour Clément Beaune le nombre de doses par flacon ne change rien. © JONATHAN NACKSTRAND / AFP
Partagez sur :
Clément Beaune secrétaire d'Etat aux affaires européennes a demandé au laboratoire Pfizer d'honorer ses engagements sur la livraison des flacons de vaccin. Selon le secrétaire d'Etat "le sujet du nombre de doses par flacon ne change rien pour l’industriel". 

Le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes Clément Beaune a demandé vendredi au laboratoire américain Pfizer "d'honorer ses engagements" de livraisons quel que ce soit le nombre de doses disponibles par flacon. Le laboratoire américain a en effet indiqué vouloir réduire le nombre de flacons livrés au motif que les soignants français utilisaient ces derniers pour six doses et non cinq. Pfizer justifie cette décision par le fait que la commande a été passée en nombre de doses et non en nombre de flacons.

 

Pfizer "doit honorer ses engagements"

"Les livraisons se font en flacons. Le sujet du nombre de doses par flacon ne change rien pour l’industriel. Il doit honorer ses engagements", a ainsi déclaré Clément Beuane sur la chaîne d'information en continu BFM TV. "Quand il y a eu des retards en nombre des flacons cette semaine on a mis la pression pour la rattraper ce n'est pas à l'industriel de s'en occuper", a-t-il ajouté. "Les prix qu'on a payé, les livraisons qu'on a agréé, ils doivent être respectés", sur la base de cinq doses par flacon.

 

 

Si du côté du gouvernement la question semble tranchée, l'industriel a bien annoncé jeudi vouloir adapter ses livraisons pour tenir compte du nombre plus élevé de doses disponibles par flacon, indiquant que le surplus pourrait bénéficier aux pays en voie de développement.

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP