Levées de fonds, campagne d'affichage… Eric Zemmour se prépare pour 2022

, modifié à
  • A
  • A
"Peut-être qu'il faut passer à l'action", avait déclaré dimanche l'éditorialiste dans une vidéo diffusée sur Youtube. 2:15
"Peut-être qu'il faut passer à l'action", avait déclaré dimanche l'éditorialiste dans une vidéo diffusée sur Youtube. © Bertrand GUAY / AFP
Partagez sur :
Eric Zemmour envisage sérieusement de se présenter à l'élection présidentielle 2022. Il multiplie les rencontres avec des maires et organise d'importantes levées de fonds. Il attend cependant de savoir qui sera le candidat de la droite avant d'annoncer sa candidature.

2022 approche et Eric Zemmour se prépare. "Peut-être qu'il faut passer à l'action", avait déclaré dimanche l'éditorialiste dans une vidéo diffusée sur Youtube. Son premier cercle, une équipe d’une dizaine de personnes, multiplie les rendez-vous avec des chefs d’entreprise et des industriels qui veulent financer sa campagne. Des dons qui, chaque semaine, convergent vers une structure : l’association des amis d’Eric Zemmour. Selon les informations d'Europe 1, bon nombre des donations atteignent 7.500 euros, le plafond autorisé.

Des affiches "Zemmour président"

Le 25 juin, Eric Zemmour se rendra à Londres pour lever des fonds, comme l’avait fait Emmanuel Macron pour sa campagne de 2017. L’éditorialiste peut aussi compter sur le soutien d’un collectif baptisé Génération Z, qui revendique 1.300 membres et organise désormais régulièrement des campagnes d’affichage. "Zemmour président", peut-on lire sur leurs panneaux. 

Comme le chef de l’Etat, Eric Zemmour a aussi entamé un tour de France, multipliant les rencontres avec des maires. Car tenter de réunir les 500 signatures, condition nécessaire pour se présenter à la présidentielle, sera son premier vrai test politique. Mais pas question pour le moment d'annoncer sa candidature, car il veut d'abord savoir qui sera le candidat de la droite. Les Républicains devraient désigner leur candidat à l'automne prochain. Si certains l’imaginent comme un candidat de l’extrême droite, Eric Zemmour, lui, se voit comme le véritable représentant de la droite classique.

Europe 1
Par Louis de Raguenel, édité par Laetitia Drevet