La France insoumise va clamer son "amour des services publics" pour la Saint-Valentin

  • A
  • A
Les tracts LFI représentent des cœurs estampillés : "Service public, mon amour".
Les tracts LFI représentent des cœurs estampillés : "Service public, mon amour". © Capture d'écran Twitter/La France insoumise @FranceInsoumise
Partagez sur :
A l'occasion de la Saint-Valentin jeudi, La France insoumise va diffuser des milliers de tracts pour faire une "déclaration d'amour" aux services publics. 

La France insoumise va imprimer 10.000 affiches et 250.000 tracts, constellés de gros cœurs et barrés du slogan "Service public mon amour", pour dire son attachement aux services publics à l'occasion de la Saint-Valentin jeudi, a annoncé mardi la formation de Jean-Luc Mélenchon. "Nous aussi, nous pouvons faire des déclarations d'amour, à La France insoumise, et notre déclaration d'amour elle se fera aux services publics, à l'occasion de la Saint-Valentin", a déclaré lors d'une conférence de presse la tête de liste du parti pour les Européennes Manon Aubry.

"L'objectif est de (...) rappeler notre attachement aux services publics, notre détermination à les préserver, à reconnaître les services publics dans le droit européen, à se battre contre tout ce qui les remet en cause, à savoir les politiques d'austérité budgétaires (...), et d'autre part, les politiques de libéralisation dont la dernière en date, celle du rail", a-t-elle développé en référence à la réforme de la SNCF.

Premiers meetings pour les européennes. Manon Aubry et le numéro deux de la liste LFI Manuel Bompard tiendront leur premier meeting commun mercredi à Souillac dans le Lot, sur cette thématique des services publics. D'autres meetings suivront en février à Nice, Troyes et Portet-sur-Garonne en Haute-Garonne. Selon un sondage OpinionWay/Tilder diffusé le 31 janvier, la liste LFI arrive en quatrième position des intentions de vote pour les élections européennes du 26 mai, avec 8%. Les trois premières places échoient au Rassemblement national (RN, 22%) devant La République en marche (LREM, 20%) et Les Républicains (LR, 12%).