Jean-Baptiste Djebbari : "156.000 Français ont été rapatriés" depuis le début du confinement

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le secrétaire d’Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a assuré sur Europe 1 que "156.000 Français ont été rapatriés" depuis la mi-mars. "Nous sommes encore en train d'en rapatrier, il y en a en Nouvelle-Zélande et aux Philippines", a-t-il précisé. 
INTERVIEW

156.000 Français ont été rapatriés depuis mars. C'est ce qu'a affirmé le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, vendredi soir sur Europe 1. "Nous sommes encore en train de rapatrier des Français, il y en a encore en Nouvelle-Zélande ou aux Philippines. Cela va durer plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Nous avons rapatrié 156.000 Français depuis le mois de mars", a dévoilé le secrétaire d'Etat, alors qu'un précédent bilan faisait état de 148.000 rapatriements depuis le début du confinement, le 16 mars dernier. 

"Il y a des nouvelles demandes qui se font jour et qui sont compliquées, car avec moins de monde et donc moins de moyens pour les rapatrier", a précisé Jean-Baptiste Djebbari, qui a également appelé les Français qui voudraient se rendre à l'étranger dans les prochains mois "à la prudence". 

"Les Français respectent très bien ce confinement" 

Jean-Baptise Djebarri a ensuite fait le point sur les départs en vacances (la zone B est en vacances scolaires à partir de samedi). "Je faisais un point il y a 30 minutes avec le patron de la SNCF, qui me disait qu’il y avait 3.500 voyageurs sur les TGV la semaine dernière, et qu’il y en avait 4.300 ce vendredi. Cela tend à confirmer que les Français respectent très bien ce confinement, que l’effort collectif est réalisé par une très grande majorité", s'est félicité le secrétaire d'Etat. 

"Certes lundi prochain est un jour férié, mais ce sera un lundi confiné. Ce sont les consignes que nous donnons depuis plusieurs semaines, nous ne nous déplaçons que pour les déplacements essentiels et impérieux. Je ne doute pas que cet effort paiera et qu’on pourra vite retrouver une vie normale", a voulu positiver Jean-Baptiste Djebbari.