"Gilets jaunes" : Macron dénonce une "extrême violence" venue "attaquer la République"

  • A
  • A
Le chef de l'État a dénoncé une "extrême violence" venue "attaquer la République" lors de l'"acte 8 des "gilets jaunes".
Le chef de l'État a dénoncé une "extrême violence" venue "attaquer la République" lors de l'"acte 8 des "gilets jaunes". © BENOIT TESSIER / POOL / AFP
Partagez sur :
Le chef de l'État a dénoncé une "extrême violence" venue "attaquer la République" lors de l'"acte 8 des "gilets jaunes" qui a rassemblé 50.000 personnes samedi en France.

Emmanuel Macron a dénoncé une "extrême violence" venue "attaquer la République" lors de l'"acte 8 des "gilets jaunes" qui a rassemblé 50.000 personnes samedi en France et a été émaillé de heurts dans plusieurs villes.

"Une fois encore, une extrême violence est venue attaquer la République - ses gardiens, ses représentants, ses symboles. Ceux qui commettent ces actes oublient le cœur de notre pacte civique. Justice sera faite. Chacun doit se ressaisir pour faire advenir le débat et le dialogue", a écrit le président de la République sur Twitter.