François Hollande apporte clairement son soutien à Raphaël Glucksmann : ce serait "extrêmement grave" qu'il n'y ait pas d'eurodéputé PS

  • A
  • A
François Hollande, qui avait déjà dit samedi à Strasbourg qu'il voterait pour la liste où figurent des socialistes, sans nommer Raphaël Glucksmann, a cette fois clairement exprimé son vote.
François Hollande, qui avait déjà dit samedi à Strasbourg qu'il voterait pour la liste où figurent des socialistes, sans nommer Raphaël Glucksmann, a cette fois clairement exprimé son vote. © GUILLAUME SOUVANT / AFP
Partagez sur :
François Hollande, qui avait déjà dit samedi à Strasbourg qu'il voterait pour la liste où figurent des socialistes sans citer Raphaël Glucksmann, a apporté clairement son soutien à la tête de liste PS-Place publique aux européennes, mardi matin sur RMC et BFMTV. 

Il "serait extrêmement grave" que les socialistes français soient absents du Parlement européen à l'issue du scrutin du 26 mai, a déclaré mercredi sur RMC et BFMTV François Hollande, apportant clairement son soutien à Raphaël Glucksmann.

"Ce serait extrêmement grave, pas simplement pour les socialistes et pour la gauche, ce serait extrêmement grave pour la France", a estimé l'ancien président de la République, alors que certains sondages créditent la liste PS-Place publique de moins de 5% des voix, le seuil pour envoyer des députés à Strasbourg.

"Les deux grandes familles politiques qui ont fait l'Europe, c'est le centre-droit et les socialistes"

"Les deux grandes familles politiques qui ont fait l'Europe, c'est la démocratie chrétienne, ce qu'on appelle le centre-droit et les socialistes (...) comment pourrait-on imaginer que le parti de François Mitterrand, de Lionel Jospin, le parti de François Hollande - pardon de parler à la 3ème personne -, que ce parti-là ne soit pas présent au sein du Parlement européen ?", a-t-il demandé.

François Hollande, qui avait déjà dit samedi à Strasbourg qu'il voterait pour la liste où figurent des socialistes, sans nommer Raphaël Glucksmann, a cette fois clairement exprimé son vote : "question claire, réponse claire, (je voterai) pour la liste socialiste conduite par Raphaël Glucksmann", a-t-il dit.

L'enjeu de ces élections "est de savoir quel va être groupe le groupe le plus important au Parlement européen"

Pour François Hollande, l'enjeu de ces élections "est de savoir quel va être groupe le groupe le plus important au Parlement européen", entre celui des conservateurs et celui des sociaux-démocrates. "Ce n'est pas tout à fait sans conséquence, parce que c'est le groupe le plus important qui pourra influencer, même déterminer (qui sera) le président ou la présidente de la commission européenne", a-t-il expliqué.

"C'est un vote utile : plus y aura de socialistes français dans le cadre de ce groupe, plus les chances d'avoir un président de la commission européenne socialiste seront grandes", a-t-il insisté. Mardi soir, l'ancien premier ministre Lionel Jospin avait lui aussi apporté son soutien à Raphaël Glucksmann, "étant fidèle au socialisme démocratique et adhérent du Parti socialiste".