Florian Philippot : "L'homophobie est l'un de nos combats"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le président des Patriotes évoque au micro d'Anne Roumanoff l'un des principaux combats de son parti, l'homophobie, mais aussi les futures élections européennes. 
ANNE ROUMANOFF, ÇA FAIT DU BIEN

"L'homophobie est l'un de nos combats". Au micro d'Anne Roumanoff vendredi, Florian Philippot revient sur une lutte qui lui tient à cœur, et qu'il a décidé "d'écrire en toute lettre" dans la charte des Patriotes.

Le mariage gay ? "On ne reviendra pas dessus". "J'ai reçu beaucoup de mots désagréables lorsque j'ai créé les Patriotes. Je me souviens d'un cadre du Front national qui parlait, dans une interview, de lobby gay pour expliquer certaines invitations télé me concernant. C'est sympa pour les journalistes et sympa pour moi", dévoile le président du parti au micro d'Europe 1, avant de lâcher : "C'est dégueulasse". "Les Patriotes sont pour le mariage gay", martèle-t-il. "On ne reviendra pas dessus : je crois que Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen et des gens chez Les Républicains veulent l'abroger, ce n'est pas notre cas". 

 

>> De 11h à 12h30, c’est tous les jours Anne Roumanoff sur Europe 1 ! Retrouvez le replay de l’émission ici

 

Les élections européennes, "le baptême du feu". Fondé il y a un peu plus d'un an, le 29 septembre 2017, le parti de Florian Philippot, qui revendique aujourd'hui 8.000 adhérents, connaîtra son premier test électoral en mai 2019 lors des élections européennes. 

Europe 1
Par Ugo Pascolo