"Fête à Macron" : "Ruffin fait du marketing", dénonce Schiappa

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invitée du "Grand Rendez-vous" dimanche, Marlène Schiappa estime que la "Fête à Macron" n'a porté aucune revendication politique samedi. 
INTERVIEW

Elle dénonce du "marketing" politique. Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes, estime que la "Fête à Macron", organisée samedi, n’a porté aucune proposition politique. "Quand on regarde les slogans de la 'Fête à Macron', il n’y a aucune proposition : il y a des insultes, des moqueries, et même un pantin à l’effigie du président, pendu, mais pas de propositions", a-t-elle tancé lors du Grand Rendez-vous dimanche sur Europe 1.

"Du marketing avant tout". La "Fête à Macron", organisée à l’occasion du premier anniversaire de l’élection d’Emmanuel Macron, a rassemblé samedi dans les rues de Paris 38.900 personnes – selon les chiffres des médias. Pour les organisateurs, cette marche qui s’est tenue dans une ambiance festive est un "succès considérable", prometteur avant une nouvelle mobilisation le 26 mai.

Parmi les chars qui défilaient, une marionnette de Macron a en effet défilé accrochée à une potence. "Non au coup d'État social", "pour la planification écologique", "Pour une VIe République", "arrêtons ToutenMacron", "En Marche à l'ombre", pouvait-on lire sur les banderoles. "Je ne comprends pas ce que propose François Ruffin", à l'origine de l'organisation de la "Fête à Macron", a en outre ajouté Marlène Schiappa. "Il fait du marketing avant tout (...) Mais derrière je ne vois pas ce qu'il propose."

Europe 1
Par M.Be