Européennes : Emmanuel Macron s'engage dans la campagne pour remobiliser ses troupes

, modifié à
  • A
  • A
Mardi soir, Emmanuel Macron a rendu une visite surprise aux colistiers de la majorité présidentielle aux élections européennes. 0:53
Mardi soir, Emmanuel Macron a rendu une visite surprise aux colistiers de la majorité présidentielle aux élections européennes. © LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
Emmanuel Macron a rendu mardi soir une visite surprise aux candidats LREM aux élections européennes pour "leur apporter son soutien". Il a indiqué qu'il s'engagerait lui-même pour cette campagne. 

Il a sonné "la mobilisation". Mardi soir, Emmanuel Macron a rendu une visite surprise aux colistiers de la majorité présidentielle aux élections européennes, devancée ces derniers jours par le Rassemblement national dans plusieurs sondages. Le président a rejoint ses 30 candidats, dont la tête de liste de La République en Marche, Nathalie Loiseau et son numéro 2 Pascal Canfin, le ministre de la Culture Franck Riester, ou encore les chefs du Modem François Bayrou et du Mouvement radical Laurent Henart, au restaurant "Monsieur Bleu" du Palais de Tokyo, qui donne sur la Tour Eiffel.

"Un message de mobilisation et d'encouragement"

"Nous serons tous mobilisés autour de la liste. Je serai engagé moi-même", a assuré le chef de l'Etat. Il "a souhaité passer un message de mobilisation et d'encouragement pour les trois dernières semaines avant l'échéance électorale", a fait valoir son entourage. Répétant le leitmotiv de la campagne de la majorité présidentielle, il a également voulu lancer "un message sur le fait que l'avenir de l'Europe se joue lors de ces élections : c'est un choix entre ceux qui veulent rebâtir l'Europe et ceux qui veulent la diviser", a encore souligné cette source.

"On n'a jamais eu autant besoin de l'Europe et l'Europe n'a jamais été autant en danger", a aussi souligné Stanislas Guérini à sa sortie du restaurant. "La mobilisation est maximum", a-t-il assuré. "Emmanuel Macron, c'est le leader de l'Europe. Il nous a parlé des enjeux européens ce soir. Ça nous a fait tous très plaisir. C'était un moment de joie, de mobilisation bien sûr et je crois que ça a fait plaisir à l'ensemble des colistiers qui étaient là... La campagne continue", a déclaré Nathalie Loiseau à la presse à sa sortie. Elle n'était pourtant pas franchement partante à l'idée que le chef de l'Etat se mette au centre de la campagne. Mais selon un cadre de la majorité interrogé par Europe 1, c'est indispensable car la tête de liste LREM "ne soulève pas les foules". Selon un récent sondage OpinionWay/Tilder, le Rassemblement national (24%) est en tête des intentions de vote pour les européennes, La République en Marche arrive deuxième (22%).

Une longue interview du président, une place sur l'affiche officielle

Le président devrait donc intervenir de plus en plus dans la campagne. Dans un premier temps, il prévoit de donner une longue interview à un journal. Sa participation à un meeting est également envisagée. Emmanuel Macron figurera sur l'affiche officielle de campagne aux côtés de la tête de liste. Enfin, sur le bulletin de vote, le logo "Renaissance" sera remplacé par un logo "En marche pour l'Europe". "C'est pour que nos électeurs sachent quel bulletin prendre le 26 mai", pointe un cadre d'En marche.

 

Europe 1
Par Virginie Riva, édité par Clémence Olivier avec AFP