Emmanuel Macron testé positif au Covid-19, de nombreux cas contacts

, modifié à
  • A
  • A
Emmanuel Macron Covid 1:39
Emmanuel Macron a été testé positif au coronavirus, a annoncé l'Élysée. © Thomas COEX / AFP
Partagez sur :
Emmanuel Macron a été testé positif au coronavirus, comme l'a indiqué l'Élysée dans un communiqué posté jeudi matin. "Ce diagnostic a été établi suite à un test RT-PCR réalisé dès l'apparition de premiers symptômes", est-il expliqué. Par ailleurs, "ayant dîné avec le Président", Jean Castex "est considéré comme cas contact", selon Matignon.
L'ESSENTIEL

Le Covid-19 est entré à l'Élysée. Emmanuel Macron a été testé positif jeudi à la maladie et va s'isoler pendant sept jours, a annoncé l'Élysée en milieu de matinée. Le Premier ministre Jean Castex, "cas contact" du président, va lui aussi être isolé. Plusieurs responsables européens sont également cas contact. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a affirmé sur BFM que le président avait "des symptômes réels, toux et fatigue importantes" et précisé que le président était "suivi par un médecin du service de santé des armées"

Les informations à retenir 

  • Emmanuel Macron a été testé positif au coronavirus
  • Cas contact, Jean Castex a été placé à l'isolement 
  • La maladie d'Emmanuel Macron entraîne de nombreuses conséquences... y compris à l'international

Le voyage de Macron au Liban annulé

Après le diagnostic établi par "des tests RT-PCR réalisés dès l'apparition de premiers symptômes", le chef de l'État "s'isolera pendant 7 jours" mais "continuera de travailler et d'assurer ses activités à distance", ajoute la présidence dans un communiqué, sans plus de précisions sur les symptômes.

En conséquence, le voyage d'Emmanuel Macron au Liban prévu mardi et mercredi est annulé, a précisé l'Elysée. Il devait passer un réveillon avec les militaires français de la Finul, la Force intérimaire des Nations unies au Liban, et rencontrer de nouveau les dirigeants libanais.

Jean Castex "à l'isolement", Brigitte Macron négative

Le Premier ministre Jean Castex, cas contact du chef de l'Etat, s'est placé en conséquence "à l'isolement, bien qu'il ne présente aucun symptôme de la maladie", a annoncé Matignon. Il ne se rendra donc pas au Sénat où il devait présenter jeudi la stratégie vaccinale du gouvernement, comme la veille à l'Assemblée. Son voyage à Toulon est également annulé. Par mesure de précaution, un test PCR a été réalisé dès ce jeudi matin pour le Premier ministre. Le résultat est négatif. Un nouveau test sera réalisé à J+7 conformément au protocole sanitaire.

Brigitte Macron est elle aussi cas contact mais "ne présente aucun symptôme", a précisé son cabinet. Testée négative mardi 15 décembre avant d’effectuer une visite dans un service pédiatrique de l’hôpital Saint-Louis à Paris, elle a effectué un nouveau test jeudi, dont le résultat est négatif. Elle demeure donc à l'Elysée, alors que le chef de l'Etat lui va s'isoler dans sa résidence de la Lanterne, près de Versailles.

Série de cas contacts, l'Elysée se défend de toute imprudence

C'est lors d'un dîner mercredi soir que le Premier ministre et le président se sont vus pour la dernière fois. Richard Ferrand, le président de l’Assemblée nationale, Christophe Castaner, le patron du groupe LREM à l’Assemblée et François Bayrou étaient aussi présents à cette rencontre et sont donc également cas contact. Le directeur de cabinet d'Emmanuel Macron Alexis Kohler et plusieurs collaborateurs participaient également à ce dîner.  

Du côté de l’Elysée, on se défend de toute imprudence. Concernant le dîner de la majorité, l’Elysée parle de douze personnes réunies dans la salle des fêtes qui peut en accueillir 700, avec 1 mètre 50 entre chaque convive, des micros et des masques. 

Plusieurs présidents de groupes politiques comme Valérie Rabault (PS) ou Olivier Becht (Agir ensemble) qui, comme le président de l'Assemblée nationale, ont déjeuné mardi avec le chef de l'Etat, ont annulé leurs rendez-vous ou se sont isolés, ont indiqué à l'AFP des sources parlementaires.

Idem pour le ministre des Relations avec le Parlement Marc Fesneau (MoDem), qui a vu à plusieurs reprises le chef de l'Etat cette semaine. Le patron des députés communistes André Chassaigne, qui a déjà été atteint par le coronavirus lors de la première vague, s'est isolé, selon le PCF. Damien Abad (LR) s'est également isolé et va se faire tester vendredi. Il était "assez loin" du président à table, a-t-il souligné à l'AFP.

Des conséquences aussi à l'international

De son côté, le président du Conseil européen Charles Michel s'est également placé en quarantaine "par précaution" car il avait rencontré lundi Emmanuel Macron, a annoncé jeudi un porte-parole. Charles Michel "a été informé par les autorités françaises qu'il n'était pas considéré comme un cas contact. Il est testé régulièrement et a été testé négatif mardi. Cependant, par précaution, (il) va se mettre à l'isolement", a déclaré son porte-parole Barend Leyts, dans un message posté sur Twitter. Le Premier ministre belge Alexander De Croo, a également été testé négatif au Covid-19 jeudi et reprendra vendredi ses activités.

Le chef du gouvernement portugais Antonio Costa a également été placé "à l'isolement préventif" après s'être entretenu mercredi avec Emmanuel Macron. Il restera à l'isolement jusqu'à "l'évaluation du niveau de risque de la part des autorités de santé", ont indiqué ses services. Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, s'est lui aussi mis en quarantaine jusqu'au 24 décembre. Son homologue luxembourgeois Xavier Bettel a également affirmé avoir réalisé un test et s'être placé en quarantaine.

Europe 1
Par Jean-Rémi Baudot avec AFP