Des vacances en France ? "Aux réservations citoyens !", exhorte Jean-Baptiste Lemoyne

, modifié à
  • A
  • A
Jean-Baptiste Lemoyne est secrétaire d'État en charge du tourisme. 2:18
Jean-Baptiste Lemoyne est secrétaire d'État en charge du tourisme.
Partagez sur :
Invité vendredi d'Europe 1, le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, en charge du tourisme, a insisté sur l'importance pour les Français de privilégier des vacances sur le territoire national, notamment pour permettre le redémarrage du secteur touristique.
INTERVIEW

Après la crise du coronavirus, la saison touristique peut-elle encore être sauvée en France ? "On fait tout pour", assure sur Europe 1 le secrétaire d'État en charge du tourisme Jean-Baptiste Lemoyne, rappelant que les annonces gouvernementales sur la deuxième phase du déconfinement, parmi lesquelles la fin de la limite des 100 kilomètres, "permettent aux Français d'avoir plus d'offres touristiques et de mobilité".

Avec la levée de ces restrictions, poursuit-il, les Français "peuvent envisager leurs vacances, dont j'espère qu'elles seront 'bleu-blanc-rouge'". Et Jean-Baptiste Lemoyne d'exhorter :"Aux réservations citoyens!" 

Une campagne va être lancée

Sur Europe 1, le secrétaire d'État a en effet incité les Français à privilégier l'organisation de vacances sur le territoire national, jugeant "important" de pouvoir redécouvrir notre territoire, mais aussi de "redonner de l'espoir aux professionnels". 

"Les professionnels du tourisme ont été touchés de plein fouet, et il est important que ce moteur du tourisme national, soit le premier moteur pour repartir et sauver cette saison", rappelle Jean-Baptiste Lemoyne, lançant un "appel à la solidarité".  

Pour inciter les citoyens à privilégier la destination France, le gouvernement compte bien communiquer massivement, avec notamment une campagne qui sera lancée prochainement. "Avec Atout France et les territoires, nous allons lancer la campagne #CetétéjevisitelaFrance", assure Jean-Baptiste Lemoyne. 

Europe 1
Par Antoine Terrel