Covid-19 : la consommation d'alcool sur la voie publique interdite

, modifié à
  • A
  • A
castex assemblée
Jean Castex s'est exprimé devant l'Assemblée nationale, jeudi matin (photo d'illustration). © AFP
Partagez sur :
Condamnant "sans réserve l'irresponsabilité" de ceux ne respectant pas les "règles sanitaires", le Premier ministre Jean Castex a précisé les contours des restrictions en vigueur pour les quatre prochaines semaines, jeudi matin devant l'Assemblée nationale. Il a notamment indiqué que la consommation d'alcool sur la voie publique était désormais interdite. 

Au lendemain des nouvelles annonces d'Emmanuel MacronJean Castex a condamné "sans réserve", jeudi devant l'Assemblée nationale, ceux ne respectant pas "les règles sanitaires", visant notamment les participants à de récents "rassemblements festifs" ou ceux refusant le port du masque. Le Premier ministre a aussi précisé les contours des nouvelles restrictions en vigueur, annonçant notamment une interdiction de consommer de l'alcool sur la voie publique. 

Les quais, berges et places pourront être fermés

"Sur arrêté préfectoral, et en lien avec les maires, l'accès à certains sites propices à des rassemblements en extérieur, comme les quais, berges, places, pourra être interdit en fonction des circonstances locales", a ajouté le chef du gouvernement. "Il sera demandé aux parquets de poursuivre systématiquement les auteurs de récidives portant sur l'organisation d'événements clandestins susceptibles de mettre en danger la vie d'autrui", a-t-il aussi indiqué. 

Un débat et un vote devant les deux chambres du parlement

Débutée à 9 heures dans une ambiance houleuse, la déclaration du Premier ministre "sur l'évolution de la situation sanitaire et les mesures nécessaires pour y répondre" est suivie d'un débat et d'un vote devant les deux chambres du parlement. Les oppositions de droite (LR) comme de gauche (LFI, PS, PCF) ont annoncé qu'elles ne prendraient pas part au vote, dénonçant un "piétinement du parlement" appelé à se prononcer sur des mesures déjà actées par l'exécutif.