Coronavirus : intermittents du spectacle, chômeurs en fin de droits, radiations, les annonces de Muriel Pénicaud

, modifié à
  • A
  • A
Muriel Pénicaud s'exprime sur la situation des travailleurs précaires 1:13
Muriel Pénicaud s'exprime sur la situation des travailleurs précaires © Europe 1
Partagez sur :
La ministre du travail, Muriel Pénicaud était l'invitée de Sonia Mabrouk sur Europe 1, ce mercredi 25 mars. Elle s'est exprimée sur ce qui va être prévu pour les actifs précaires : les intermittents du spectacle, les CDD, les chômeurs en fin de droit et sur les radiations.
INTERVIEW

Muriel Pénicaud a clarifié la situation. Et s'est adressée aux acteurs économiques acculés par le coronavirus.  La ministre du Travail, ce mercredi lors de l'interview politique de Sonia Mabrouk sur Europe 1, a notamment fait des annonces sur ce qui sera prévu, en cette période de confinement, pour les intermittents du spectacle, les CDD, les chômeurs en fin de droit et sur les radiations. 

"Allocations prolongées"

En cette période de confinement, où les entreprises sont fermées ou tournent au ralenti, le télétravail ou le chômage partiel sont garantis pour les travailleurs. Mais qu'en est-il pour ceux qui ont des contrats courts ou qui sont dans des situations précaires ? "Pour protéger les plus vulnérables j'ai pris cinq décisions, les textes arrivent cette semaine en décrets et en ordonnances", annonce Muriel Pénicaud.

La ministre du Travail déclare que "tous ceux qui sont en fin de droits ou qui auraient perdu tous leurs droits, leurs droits sont continués". Pas d'"angoisse à avoir", selon Muriel Pénicaud, "les indemnités continuent". Autre situation, celle des saisonniers. "On les considère comme s'ils avaient continué à travailler jusqu'au 15 avril", pour le calcul de leurs indemnités

"Je suspends toutes les radiations et contrôles"

"Les CDD et intérimaires sont compris dans le chômage partiel", souligne la ministre. Les intermittents du spectacle ont une prolongation de leurs indemnités et Muriel Pénicaud annonce la suspension de "toutes les radiations et les contrôles dans cette période".

 

Europe 1
Par Olfa Ayed