Attaque contre une mosquée : "La République fait bloc autour" des victimes, assure Emmanuel Macron

, modifié à
  • A
  • A
Emmanuel Macron s'est exprimé au lendemain de l'attaque contre une mosquée à Bayonne (photo d'archives).
Emmanuel Macron s'est exprimé au lendemain de l'attaque contre une mosquée à Bayonne (photo d'archives). © Kenzo TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :
Le chef de l'Etat s'est exprimé au lendemain de l'attaque contre une mosquée à Bayonne, mardi. 

"La République fait bloc autour" des victimes, a assuré mardi Emmanuel Macron, après l'attaque d'une mosquée à Bayonne par un octogénaire, ancien candidat d'extrême droite, qui a fait deux blessés.

"La République fait bloc autour d'eux, comme elle fait bloc autour de chacun de ses enfants, lorsque l'obscurantisme et l'intolérance réapparaissent", a déclaré le chef de l'État, en adressant une "pensée amicale et républicaine" aux deux septuagénaires touchés.

"La laïcité est un principe de fraternité" 

Le chef de l'État a repris la même formule que lorsqu'il avait appelé le 8 octobre la Nation "à faire bloc" après l'attaque islamiste contre la préfecture de Paris. Dans son allocution d'inauguration du Centre européen du judaïsme à Paris, Emmanuel Macron a ciblé ceux qui "voulant semer la haine et la division" se servent du principe de laïcité "pour mener le combat contre telle ou telle religion".

"La laïcité n'est ni la négation du fait religieux, ni un outil de lutte contre les religions mais une valeur qui complète le triptyque républicain (liberté, égalité, fraternité, ndlr) autant qu'il épouse et renforce chacun de ces piliers", a estimé le président de la République.

"La laïcité est un principe de fraternité qui doit vivre en chaque Français comme une boussole dans son rapport aux autres citoyens", a notamment argumenté le chef de l'État, en évoquant ainsi "une forme de civilité française".