Après les annonces de Macron, le gouvernement se réunit lundi en séminaire pour plancher sur les mesures

  • A
  • A
Le gouvernement a commencé à travailler sur les annonces d'Emmanuel Macron.
Le gouvernement a commencé à travailler sur les annonces d'Emmanuel Macron. © LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Partagez sur :
Le gouvernement se réunit lundi lors d'un séminaire à Matignon, pour travailler sur la mise en place des mesures annoncées jeudi par Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse. 

Quatre jours après la conférence de presse à l'Élysée, durant laquelle Emmanuel Macron a multiplié les annonces pour tenter d'enfin sortir de la crise des "gilets jaunes", le gouvernement se met au travail. Dès 8h45, il doit se réunir lors d'un séminaire à Matignon pour définir la méthode et le calendrier d'application des mesures. 

Devant les caméras, beaucoup de ministres sortiront d'un week-end studieux, ayant été invités à plancher sur leur feuille de route pour concrétiser les annonces présidentielles. Car s'il faut montrer une équipe au travail, il faut aussi montrer que les décisions du chef de l'État vont s'appliquer rapidement. "Le risque c'est que ces promesses se diluent dans l'opinion", pointe une ministre auprès d'Europe 1.

"Le président a écrit la partition, maintenant c'est à nous de la jouer" 

Et il y a du pain sur la planche pour le Premier ministre et son gouvernement : baisse de l'impôt sur le revenu, réforme constitutionnelle, Maisons France Service, font partie des mesures annoncées jeudi devant la presse. Reste à aller, sur ces sujets, dans le détail de la mise en place, calendrier compris. Alors, Matignon va aussi associer la majorité : une trentaine de cadres rejoindront les ministres et secrétaires d'État pour déjeuner. L'entourage d'Édouard Philippe insiste d'ailleurs beaucoup là-dessus : "Le président de la République a parlé d'une nouvelle méthode de travail, le Premier ministre veut donc partager ce travail avec le gouvernement et la majorité", assure-t-on à Europe 1.

Un conseiller ministériel résume : "Le président a écrit la partition, maintenant c'est à nous de la jouer".