Les coulisses de la venue de Marie-Sophie Lacarrau à TF1

, modifié à
  • A
  • A
6:37
© Capture d'écran Europe 1
Partagez sur :
Le directeur de l'information du groupe TF1, Thierry Thuillier, était lundi l'invité de Philippe Vandel, dans "Culture Médias", sur Europe 1. Il a expliqué en longueur les raisons du choix de Marie-Sophie Lacarrau pour remplacer Jean-Pierre Pernaut au 13h de TF1.
INTERVIEW

L'annonce de son nom avait surpris beaucoup de monde, et notamment chez France 2. Marie-Sophie Lacarrau va remplacer en janvier 2021 Jean-Pierre Pernaut au 13h de TF1. Un choix qu'est venu expliquer le directeur de l'information du groupe TF1 Thierry Thuillier, invité de l'émission Culture Médias

Mettre fin au "concours de beauté"

Ce pourrait être une des conséquences inattendues de la crise sanitaire : "le confinement a peut-être accéléré la réflexion de Jean-Pierre Pernaut" de quitter le 13h, confie le directeur de l'information du groupe TF1, invité de Culture Médias pour s'exprimer sur l'arrivée de Marie-Sophie Lacarrau. Le présentateur, qui quittera son poste le 18 décembre, avait en effet pris des distances avec l'antenne pendant le confinement. 

Thierry Thuillier reconnaît cependant aussi que la révélation du Figaro sur le départ de Jean-Pierre Pernaut a accéléré ses prises de décision. Thierry Thuillier explique en effet que "dans la com', c'est allé un peu plus vite que ce qu'on avait imaginé". Selon lui, ils pensaient annoncer "entre début octobre et mi-octobre" le futur départ du présentateur. Mais pourquoi choisir et révéler aussi vite le nom de sa successeure, Marie-Sophie Lacarrau ? "Il y a eu un concours de beauté des candidats potentiels", observe Thierry Thuillier. "Il valait mieux aller vite pour éviter les espoirs déçus et les fausses pistes, d'où cette décision rapide."

Un choix collégial

"Nous avons regardé toutes les options possibles en interne et externe. Marie-Sophie Lacarrau s'est imposée assez naturellement", dévoile le directeur de l'information. Thierry Thuillier explique en pas avoir fait ce choix seul, mais en réflexion entre Gilles Pélisson, directeur général du groupe TF1, et Ara Aprikian, directeur des programmes de TF1. Thierry Thuillier avait repéré la journaliste lorsqu'elle travaillait pour France 3 à Toulouse. C'est déjà lui qui l'avait amenée à présenter l'édition nationale du JT de France 3, puis devenir joker du 13h, dont elle avait ensuite pris la présentation.

Thierry Thuillier résume ainsi le choix de Marie-Sophie Lacarrau : "Expériences, proximité avec les régions -c'est une Occitane, elle est attachée aux régions et c'est très important pour nous compte-tenu du format spécifique du 13h. Et c'est quelqu'un d'adorable dont je sais qu'elle va se fondre dans la culture du 13h de TF1 et au sein de la rédaction."

Retrouvez toute l’actu médias dans notre newsletter quotidienne

Recevez chaque jour à 13h les principales infos médias du jour dans votre boîte mail. Un rendez-vous incontournable pour être au point sur l’actu, les audiences télé de la veille et faire un point sur les programmes à ne pas manquer. 

Abonnez-vous ici

Appels de courtoisie entre TF1 et France 2

Thierry Thuillier révèle également comment il a géré la relation de TF1 avec France 2, chaîne qui se retrouve amputée de sa présentatrice des infos de la mi-journée. "Le premier coup que j'ai passé à Laurent Guimier depuis son arrivée à la direction de l’information de France Télévisions est un coup de fil désagréable pour lui", reconnaît-il, avant d'en dire plus sur leurs échanges. "La politesse a été que Marie-Sophie Lacarrau lui annonce en première sa décision. Dans la foulée, je l'ai appelé pour le saluer et voir ce que nous pouvions faire ensemble en termes de communication." 

Une collaboration sur l'annonce qui sera finalement doublée par les fuites médiatiques. Selon Thierry Thuillier, Gilles Pélisson a également eu un "échange d'information bref" avec son homologue du service public Delphine Ernotte. Il reste quant à lui discret sur ses échanges avec Laurent Guimier. "Il a pris acte de la décision, avant de gérer avec sa rédaction. J'aimerais qu'on puisse se parler d'une manière plus sereine après ses évènements" a-t-il cependant ajouté, laissant entendre que le transfert de Marie-Sophie Lacarrau avait tendu les relations entre les deux chaînes.

Europe 1
Par Alexis Patri