Michel Onfray : "Bernard-Henri Lévy est le prototype de tout ce que je n'aime pas en philosophie"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Chez Karl Zéro, le philosophe n'a pas mâché ses mots s'agissant de Bernard-Henri Lévy, à qui il reproche notamment sa "collusion avec le pouvoir et les puissants".

"Il est engagé en face, de l'autre côté de la barricade". Invité de Karl Zéro jeudi, Michel Onfray s'est exprimé au sujet de Bernard-Henri Lévy, alors qu'il était interrogé sur la notion d'engagement dans la philosophie. L'auteur de Contre-histoire de la philosophie n'a pas hésité à égratigner son confrère, à qui il reproche son positionnement et ses idées.

 

>> De 16h à 17h, place à Karl Zéro et ses tontons flingueurs. Retrouvez le replay de l’émission ici

"Il ignore que les paysans se suicident". "Il est le prototype de ce que je n'aime pas sur le terrain de la philosophie et de la pensée", confie Michel Onfray au micro d'Europe 1. Le philosophe ne manque ainsi pas de griefs à l'encontre de Bernard-Henri Lévy, à qui il reproche notamment sa "collusion avec le pouvoir et les puissants, le mépris des sans-grade et des pauvres, la détestation des gens modestes, l'ignorance même de ce qu'est un personnage modeste."

Selon l'essayiste français, Bernard-Henri Lévy "ignore que les paysans se suicident et que des gens, le 15 du mois, peuvent ne plus avoir d'argent pour acheter de la nourriture". Une position qu'il résume en une phrase : "il a une proximité très grande avec le lointain, une grande détestation pour le prochain."

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau