Mélenchon sur TikTok, Macron sur Instagram : "Il est temps que les politiques se débrident"

  • A
  • A
Emmanuel Macron Instagram 3:43
Emmanuel Macron s'adresse régulièrement aux Français via des vidéos sur Instagram. © Capture d'écran Instagram
Partagez sur :
S'ils investissent massivement les nouveaux médias numériques pour s'adresser aux Français, surtout les plus jeunes, les responsables politiques n'ont pas véritablement adapté leur communication, selon Stéphane Fouks. Le communicant, vice-président d'Havas, estime vendredi sur Europe 1 qu'ils devraient davantage recourir à l'émotion dans leurs messages.
ANALYSE

C'est une tendance lourde de la communication politique : les dirigeants de tous les partis sont de plus en plus nombreux à investir les nouveaux médias numériques, comme Twitter, Instagram, Twitch, TikTok ou encore Snapchat. Pour autant, l'essai est-il transformé et leur communication rajeunie ? "Ce n'est pas parce que vous choisissez un média qui est nouveau, que votre communication est moderne", critique Stéphane Fouks, spécialiste de communication politique, vice-président d'Havas Group et invité d'Europe 1, vendredi matin.

Pas de créativité ?

Les politiques sont friands de ces nouveaux canaux de diffusion. Jean-Luc Mélenchon s'est ainsi illustré par des vidéos sur Twitch, plateforme de streaming de jeux vidéo, tandis qu'Emmanuel Macron se sert régulièrement d'Instagram pour faire passer ses messages. "Ce qui me frappe, c'est la capacité des politiques à faire de la dissertation leur mode de communication premier", analyse l'expert, auteur de Pandémie médiatique, com de crise et crise de com (éditions Plon). "Ils ne communiquent ni par l'image, ni par les émotions et encore moins par la créativité."

@melenchonjl

⛔️Contre Sens. ##Macron t’es à Contre Sens. #c#ouvrefeu #m#acron20h #c#ovid19 #h#umour #p#ourtoi #b#andeorganisée #m#arseille #j#ul #o#m #m#elenchon

♬ Bande organisée SCH - Peaceful Networks

Dans l'émission Culture Médias, Stéphane Fouks estime qu'il y avait "du mieux" dans l'intervention d'Emmanuel Macron, mercredi, avec "des petites phrases qui venaient souligner les décisions ou les moments importants du discours". Mais selon lui, "ce petit mieux est tellement éloigné de la communication que l'on a tous pu constater sur les réseaux sociaux, à la télévision, partout où une modernité et une créativité s'expriment".

Travailler un message court

Le communicant va plus loin : "Il est temps que les politiques se débrident un peu, non pas pour monter sur la table, mais simplement pour avoir une communication qui peut retenir l'attention du public et faire passer autre chose que du raisonnement froid", souligne-t-il, demandant "de l'émotion". "Dans un monde de l'image où la télévision s'écoute avec les yeux, ne parler qu'avec la bouche, c'est une erreur." 

Et à ceux qui estiment qu'il n'est pas possible de faire passer des messages dans une story Instagram de 15 secondes ou un tweet de 280 caractères, Stéphane Fouks répond qu'"on fait passer toutes sortes de messages en très peu de temps". "Plus c'est court, plus ça demande d'être créatif et plus ça demande de travailler. Le temps long, la dissertation avec 'thèse, antithèse, synthèse', pardon, mais c'est l'art des fainéants. C'est tellement plus facile de faire long que de faire court."