Le cuisinier Norbert Tarayre revisite les recettes traditionnelles dans sa "Grande Vadrouille"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Norbert Tarayre, ancien candidat de Top Chef et présentateur d'émissions culinaires sur le groupe M6, revient avec une nouvelle émission "La Grande Vadrouille de Norbert". Il sillonne en camping-car les Régions de France pour revisiter les recettes les plus anciennes et traditionnelles, non sans humour. 
INTERVIEW

C'est un des cuisiniers français les plus connus du paysage audiovisuel. Norbert Tarayre, ancien candidat de Top Chef édition 2012 et animateur du groupe M6, a lancé depuis quelques mois une nouvelle émission sur 6ter : "La Grande Vadrouille de Norbert". Le principe est simple : parcourir toutes les régions de France, en camping-car, et revisiter des recettes ancestrales et traditionnelles, parfois inconnues du public local. Le cuisinier trublion s'amuse à "chahuter les papilles, bousculer un peu les traditions", avec la touche d'humour qu'on lui connaît.

Vivre au rythme des régions 

"Je voulais parcourir des endroits de la France où je ne serais pas allé de moi-même. On passe souvent notre temps à vouloir voyager à l'étranger alors qu'en France on a quand même un patrimoine et des régions assez sympas", explique le cuisinier.

Pour vivre au rythme des régions, Norbert Tarayre n'hésite pas à se déguiser, comme en Bretagne lors de sa dernière émission, où il débarque vêtu d'un ciré jaune et d'une marinière. "Je me le fais un peu baroudeur amateur, ce qui suscite un peu des réactions et un engouement à me faire charrier", plaisante le cuisinier, qui joue sur les clichés. "En tout cas on est toujours bien accueilli en France et ça fait plaisir", s'amuse-t-il.  

Des astuces pour aller plus vite

Son défi : revisiter des recettes vieilles de plusieurs siècles comme la recette du Kig ha farz, le pot au feu breton, qui nécessite traditionnellement plusieurs heures de cuisson. Norbert Tarayre invente une nouvelle version, à réaliser en 15 minutes au micro-onde. Un moyen de cuisiner plus rapidement dans la vie quotidienne, mais il se défend d'envoyer un mauvais signal. "C'est un prétexte pour parler de la tradition française et je pense que ce qui est intéressant c'est de parler des agriculteurs, des gens qui le font, et pour cela il fallait susciter une petite provocation", explique le cuisinier.

"Bien sûr je ne prône pas cette cuisine ultra aseptisée et ultra-bâclée, mais en cuisine on peut avoir des astuces, (...) pour accélérer le temps quand on en a besoin", ajoute-t-il. "Certains produits demandent beaucoup de cuisson, donc on abandonne. Alors j'interviens et je donne des petites astuces."

Les tournages interrompus par le coronavirus

Plusieurs émissions ont déjà été diffusées mais le tournage a dû être interrompu à cause du coronavirus. "Cela va revenir dans pas longtemps, j'ai fini d'enregistrer les voix off il y a deux semaines", confie le présentateur et restaurateur.

"Du plus petit au plus grand, je me lie à eux", confie Norbert Tarayre qui a appris la semaine dernière le suicide d'un de ses amis restaurateurs qui venait de perdre son affaire à cause de la crise sanitaire du coronavirus. "C'est douloureux, c'est compliqué quand on voit sa vie partir en fumée, ses économies, mettre de côté ses salariés".

Europe 1
Par Mathilde Durand