Pour Delphine Ernotte, Patrick Sébastien est seul responsable de son éviction de France Télévisions

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
La version française du magazine américain "Forbes" publie vendredi une interview exclusive de Delphine Ernotte. "Culture Médias" a pu se procurer l'entretien en avant-première, et dévoile jeudi la version de la patronne de France Télévisions sur l'éviction houleuse du présentateur Patrick Sébastien. 
INFO EUROPE 1

L’éviction de Patrick Sébastien des programmes de France 2 avait fait grand bruit. Alimenté par l’animateur lui-même, qui avait qualifié d'"immonde" la manière dont son départ s'était déroulé en octobre 2018 et réclame 5 millions d'euros à France Télévisions. La direction de la télévision publique était restée assez silencieuse depuis deux ans. Sa patronne, Delphine Ernotte, s'exprime sur la première fois sur le sujet, dans une interview pour Forbes publiée ce vendredi, mais qu'Europe 1 s'est déjà procurée. Et selon elle, le seul responsable de ce départ, est… Patrick Sébastien lui-même.

Retrouvez toute l’actu médias dans notre newsletter quotidienne

Recevez chaque jour à 13h les principales infos médias du jour dans votre boîte mail. Un rendez-vous incontournable pour être au point sur l’actu, les audiences télé de la veille et faire un point sur les programmes à ne pas manquer.

Abonnez-vous ici

Refus de se moderniser

Dans l'interview, Delphine Ernotte explique pourquoi elle a décidé de mettre un terme au contrat de Patrick Sébastien. Selon la patronne de France Télévisions, le conflit est né de débats sur l'avenir du Plus grand cabaret du monde, diffusé de décembre 1998 à mai 2019. "L'émission qui était formidable par certains côtés, vieillissait un peu", estime-t-elle. "Pas tant les numéros qui étaient présentés que ce qui se passait autour. L'audience baissait fortement. On a donc demandé à Patrick Sébastien d'évoluer, de moderniser le concept, mais il a décliné."

À croire Delphine Ernotte, ce serait ce refus de Patrick Sébastien de moderniser le format de son émission phare qui aurait amené au départ du programme et de l'animateur des antennes de France Télévisions. Une éviction qu'elle semble regretter. "Patrick Sébastien est très doué, c’est un grand animateur, il sait repérer des talents incroyables", explique-t-elle à Forbes. "J'aurais sincèrement préféré qu’il nous dise : 'OK, je comprends, on bosse'. On l'aurait toujours à l'antenne". 

Ernotte, future patronne de la télé européenne ?

Fraîchement reconduite à la tête du groupe public pour un second mandat, Delphine Ernotte est également interrogée par le magazine sur ses priorités et sa vision de l’entreprise. Et l'on y apprend que la patronne de France Télévisions brigue un autre poste.

Elle est en effet candidate à la présidence de l'audiovisuel public européen. Un poste stratégique à une époque où l'alliance des chaînes européennes face aux plateformes de streaming semble vitale. Delphine Ernotte s'est alliée avec le directeur général de la télévision publique tchèque pour former un binôme. On saura ce vendredi si leur candidature a été retenue.

Europe 1
Par Charles Decant avec Alexis Patri