"Faites-moi juste une petite place..." : "Hubert", un grand prénom de la radio

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
PORTRAIT - Humour, culot et bonne humeur : l'ancien animateur de "Salut les copains", décédé dans la nuit de vendredi à samedi à l'âge de 81 ans, était l'une des voix historiques d'Europe 1. 
PORTRAIT

On parle souvent de grands noms de la radio. Hubert Wayaffe était, lui, un grand prénom de la radio. Décédé dans la nuit de vendredi à samedi, à l'âge de 81 ans, l'animateur d'Europe 1 a marqué de son empreinte l'histoire de la radio, où ses faits d'armes et grands moments d'antenne se racontent encore dans les couloirs. 

Un nom de famille jugé imprononçable. La légende veut que lorsqu'il débarque à Europe N°1, dans les années 1960, un présentateur de l'époque suggère à Hubert Wayaffe d'abandonner son nom de famille, jugé imprononçable. Qu'à cela ne tienne : Hubert tout court va devenir une légende. Nous sommes en 1963, dans les locaux historiques de la rue François 1er, quand ce jeune disc-jockey - le premier en France ! - s'installe en studio. "Ne vous dérangez pas pour moi, j'arrive... Faites-moi juste une petite place à côté de vous sur le siège, je pose mes disques, on va les écouter ensemble", glisse-t-il aux auditeurs, d'une voix qui les accompagnera longtemps. 

Sa renommée grandit au fil des années. Dans le vent, Musicorama, Radio 2, Les meilleurs de la nuit : tant de noms d'émissions resteront toujours associés à Hubert au sein de la station. C'est lui aussi qui crée Europe Stop, le grand jeu des autocollants accrochés aux voitures.

Un morceau de l'histoire d'Europe 1. Mais le pic de sa carrière, c'est incontestablement Salut les copains. Il en prend les rênes en 1968, terrifié à l'idée de succéder à une autre légende, Daniel Filipacchi. Et pourtant, Hubert est à l'aise comme personne dans l'exercice, comme en 1977, lorsqu'il réveille Michel Sardou en direct au téléphone... le jour de son mariage. "Je te rappelle que tu te maries dans 40 minutes", lance l'animateur, hilare. "Dans 40 minutes ? Pourquoi personne ne m'a réveillé ?", répond le chanteur, visiblement ensommeillé, dans un moment resté culte. 

Humour, culot, bonne humeur : Hubert, c'était un animateur, une voix mais aussi et surtout un morceau de l'histoire d'Europe 1.