Hubert Wayaffe, animateur emblématique de "Salut les copains", est mort

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
L'ancien animateur de l'émission culte d'Europe 1 est décédé dans la nuit de vendredi à samedi à l'hôpital Pompidou, à Paris. Il était âgé de 81 ans. 

Pour les auditeurs d'Europe 1, il était simplement "Hubert". Hubert Wayaffe, animateur emblématique de Salut les copains, émission culte des années 1960, est mort dans la nuit de vendredi à samedi à l'hôpital Pompidou à Paris, où il était soigné depuis plusieurs mois. Il était âgé de 81 ans. Sur Twitter, le vice-PDG d'Europe 1 Laurent Guimier a salué samedi matin la mémoire de "l'une des voix les plus dingues et belles de la radio". 

"Il faut que tu prennes Salut les copains". "Europe N°1 recrutait : je me suis présenté et leur ai proposé d'adapter le concept américain de disc jockey", racontait "Hubert" dans le Dictionnaire amoureux d'Europe 1, en 2015, entre autres souvenirs de soirées yéyé à Saint-Germain-des-Près.  

Invité de la radio en 2012, l'animateur à la retraite était aussi revenu sur sa décision d'assumer la présentation de Salut les copains, en remplacement de l'un de ses fondateurs, Daniel Filipacchi. "Un jour, Jacques Lanzman et Jacques Wolfsohn, qui était par ailleurs le producteur de Dutronc, m'ont pris sous leur bras et m'ont carrément bloqué sur un banc, en me disant : 'écoute, Daniel a autre chose à faire avec la presse, il faut que tu prennes Salut les copains'". 

La "bande" de "Cloclo", Elvis et Johnny. "Je ne voulais pas passer derrière Daniel, qui était un monstre énorme", se souvenait alors Hubert Wayaffe. "Mais j'ai fini par céder. Et c'est parti comme ça : il y avait toute la bande : Johnny (Hallyday, ndlr), Cloclo (Claude François, ndlr), Eddy (Mitchell ndlr), Dick Rivers. Il y avait même des jeunes qui démarraient, il y en avait un qui trichait sur son âge, c'était... Patrick Balkany. Il se vieillissait pour pouvoir draguer les filles !"

Pendant des années, les plus grands noms du "show-biz" se sont ainsi succédé au micro de l'animateur. En 1977, "Hubert" réveillait par exemple Michel Sardou par téléphone, en direct à la radio... le jour de son mariage. "Je ne voudrais pas te brusquer, mais je te signale que tu te maries dans 40 minutes", intimait "Hubert" au chanteur dans l'un des nombreux moments d'antenne cultes de l'émission, suivi d'un grand éclat de rire. 

Outre Salut les copains, Hubert Wayaffe avait notamment animé les émissions Dans le vent, Super SLC en 1968-69, puis la nocturne Radio 2. "C'était un homme aux qualités de cœur exceptionnelles. Une des dernières vraies grandes voix d'Europe", a souligné sur Twitter son ex-collègue d'Europe 1, François Diwo.