Sri Lanka : au moins quatre Américains tués dans les attentats

  • A
  • A
La vague d'attaques contre des hôtels et des églises au Sri Lanka a fait plus de 300 morts, parmi lesquels de nombreux étrangers.
La vague d'attaques contre des hôtels et des églises au Sri Lanka a fait plus de 300 morts, parmi lesquels de nombreux étrangers. © Jewel SAMAD / AFP
Partagez sur :
L'une des victimes américaines des attentats de dimanche se trouvait à Colombo pour un voyage professionnel.

Au moins quatre Américains ont été tués dans les attentats du dimanche de Pâques au Sri Lanka, et plusieurs autres "grièvement blessés", a annoncé lundi un responsable du département d'Etat américain. La vague d'attaques contre des hôtels et des églises a fait 310 morts et 500 blessés. Washington avait auparavant fait état de "plusieurs" Américains parmi les victimes, sans plus de précisions.

"Nous allons continuer à travailler pour fournir assistance et soutien à tous les citoyens américains touchés ainsi qu'à leurs familles", a assuré le responsable du département d'Etat, tout en refusant de fournir plus d'informations sur les victimes "par respect pour la vie privée" de leurs proches.

Un voyage professionnel

Parmi les quatre Américains tués figure un technicien "au grand cœur" en mission de travail au Sri Lanka, Dieter Kowalski, a fait savoir son employeur, la société britannique de services éducatifs Pearson. Il avait posté son dernier message sur Facebook juste avant de s'envoler vendredi de Denver, dans le Colorado, où il résidait. "J'adore ces voyages de travail. 24 heures de vol. A bientôt Sri Lanka !", avait écrit cet homme de 40 ans originaire du Wisconsin, dans le nord des Etats-Unis.

Dans un message au personnel, le PDG de Pearson, John Fallon, a rapporté que Dieter Kowalski venait d'arriver à son hôtel de Colombo lorsqu'il a été tué par une des explosions coordonnées. Il devait passer une semaine dans la capitale sri-lankaise pour résoudre des problèmes techniques avec des ingénieurs locaux, avec lesquels il avait lié amitié lors d'une précédente mission, a ajouté John Fallon. 

"Les collègues qui connaissaient bien Dieter évoquent quelqu'un dont la présence était très agréable, au grand cœur et plein de vivacité", a-t-il souligné. Selon lui, le technicien arrivait à résoudre "dans la joie, le bonheur et avec gentillesse" les "pires" problèmes. "Nous sommes en colère car un homme bon, qui prenait simplement plaisir à résoudre des problèmes, a été tué, avec beaucoup d'autres, par des personnes méchantes qui ne savent rien faire d'autre que détruire", a-t-il insisté. 

Une victime d'une dizaine d'années 

Une école privée de Washington, Sidwell Friends, a par ailleurs rapporté qu'un de ses élèves de CM2, âgé d'une dizaine d'années, figurait parmi les personnes tuées dans les attaques. Kieran Shafritz de Zoysa, toujours inscrit à l'école, était au Sri Lanka depuis un certain temps, a écrit le proviseur dans une lettre aux parents, sans préciser la nationalité de l'élève.