Des ressortissants américains et britanniques tués dans les attentats du Sri Lanka

, modifié à
  • A
  • A
Mike Pompeo, secrétaire d'Etat des Etats-Unis, a confirmé dimanche la présence d’Américains parmi les victimes des attaques au Sri Lanka.
Mike Pompeo, secrétaire d'Etat des Etats-Unis, a confirmé dimanche la présence d’Américains parmi les victimes des attaques au Sri Lanka. © MARK WILSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Le secrétaire d'Etat a annoncé que plusieurs américains se trouvaient parmi les victimes des attaques qui ont frappé le Sri Lanka dimanche, faisant plus de 200 morts selon un bilan provisoire

Des dizaines d'étrangers figurent parmi les 207 morts qui étaient recensés par les autorités sri-lankaises, après une vague d'attentats dimanche contre des hôtels de luxe et des églises. Des sources médicales ont notamment indiqué que des ressortissants britanniques et américains avaient été tués, informations qui ont été confirmées dans l'après-midi par les services diplomatiques américains et britanniques. 

Le soutien des Etats-Unis. La diplomatie américaine a confirmé dimanche que plusieurs ressortissants des Etats-Unis avaient été tués dans les attentats au Sri Lanka, sans préciser leur nombre. "Nous pouvons confirmer que plusieurs citoyens américains sont parmi les tués", a déclaré Mike Pompeo, secrétaire d'Etat, dans un communiqué. "Les Etats-Unis condamnent dans les termes les plus fermes les attentats terroristes au Sri Lanka en ce matin de Pâques", a déclaré le chef de la diplomatie.

Ces attentats "démontrent à nouveau la nature brutale de terroristes radicaux dont le seul but est de menacer la paix et la sécurité", a-t-il ajouté. La porte-parole de la Maison Blanche a dans un communiqué similaire assuré le soutien des Etats-Unis au gouvernement sri-lankais dans la poursuite des "auteurs de ces actes abjects et insensés".

Au moins cinq Britanniques tués. Des ressortissants britanniques figurent également parmi les personnes tuées, a annoncé le ministère britannique des Affaires étrangères. "Nous pouvons confirmer que des ressortissants britanniques figurent parmi ceux qui ont été tués dans les horribles attentats perpétrés aujourd'hui au Sri Lanka", a déclaré un porte-parole du Foreign Office dans un courrier électronique. Au moins cinq Britanniques ont été tués dans ces attaques, a indiqué une source gouvernementale.

La Première ministre britannique Theresa May a dénoncé des "actes de violence [...] effroyables". "Nous devons nous unir pour faire en sorte que personne ne doive jamais avoir à pratiquer sa foi dans la peur", a déclaré la dirigeante sur Twitter, adressant ses "plus sincères condoléances" à "toutes les personnes affectées".