Plan de sauvetage de l'économie, vaccination... quand Biden dialogue avec les Américains sur CNN

, modifié à
  • A
  • A
Joe Biden a insisté sur l'importance de son plan de sauvetage de l'économie. 7:15
Joe Biden a insisté sur l'importance de son plan de sauvetage de l'économie. © SAUL LOEB / AFP
Partagez sur :
Mardi, dans le Wisconsin, le président américain a participé à un forum retransmis en direct sur CNN, lors duquel il a répondu à des questions posées par des citoyens. Au menu des discussions : l'épidémie de coronavirus et la campagne de vaccination, mais aussi le plan de sauvetage de l'économie de 1.900 milliards de dollars.

Près d'un mois après son investiture, et alors que la page du procès de Donald Trump est tournée, Joe Biden a dialogué mardi avec plusieurs citoyens américains lors d'un "town hall", un forum diffusé en direct sur CNN. Le nouveau président américain en a profité pour vanter les mérites de son gigantesque plan de sauvetage de l'économie de 1.900 milliards de dollars, et pour détailler les progrès effectués en matière de vaccination. 

Pour Joe Biden, le comité d'accueil était réduit, épidémie de coronavirus oblige. Seuls quelques dizaines d'habitants du Wisconsin étaient présents, tenus à distance les uns des autres. Triés sur le volet, avec notamment des enseignants, des infirmiers, tous se sont montrés très cordiaux avec Joe Biden, lors d'un exercice bien huilé et dominé sans surprise par la crise du Covid-19, qui a occupé près de 30 minutes d'émission (sur 1h15 au total).

Vaccin : "600 millions de doses" disponibles d'ici fin juillet

Interrogé sur les progrès en cours sur la vaccination, Joe Biden a prédit que "600 millions de doses" seraient disponibles d'ici fin juillet, soit suffisamment "pour vacciner tous les Américains". L'ancien bras droit de Barack Obama a également dit attendre un retour à la normale d'ici Noël, avec "une situation très différente de celle d'aujourd'hui". 

Le président a aussi répondu aux questions et à la détresse de parents et de professeurs sur la réouverture des écoles, et a dit espérer les rouvrir pendant les 100 premiers jours de son mandat, notamment les établissements allant des écoles maternelles aux collège, cinq jours par semaine, avec des effectifs réduits dans les classes. 

Plan de sauvetage de l'économie :" Il faut frapper fort"

Face aux ravages de l'épidémie, Joe Biden a défendu son plan de sauvetage de l'économie de 1.900 milliards de dollars. "Il faut dépenser maintenant, il faut frapper fort", a-t-il martelé, assurant que son plan, qu'il souhaite faire adopter sans attendre un hypothétique consensus au Congrès, permettrait de créer "7 millions d'emplois cette année". Et de souligner : "69% des Américains soutiennent mon plan!". 

"J'en ai marre d'entendre parler de Trump"

Évidemment, le président sortant Donald Trump a également été évoqué lors de l'émission, et Joe Biden n'a pas caché son agacement face à l'omniprésence du milliardaire dans les discussions, et l'a d'ailleurs appelé "the former guy" (l'ancien gars). Ainsi, lorsque le présentateur lui a demandé son avis sur le procès en destitution, il lui a répondu : "Pendant quatre ans, tout ce dont on a parlé dans les médias, c'était Trump. Pour les 4 prochaines années, je veux faire en sorte qu'on parle des Américains". "J'en ai marre d'entendre parler de Donald Trump", a-t-il encore dit. 

Europe 1
Par Antoine Terrel avec Sonia Dridi et AFP