Chine 1:21
  • Copié
Sébastien Le Belzic (à Pékin), édité par Solène Leroux , modifié à
Une nouvelle étape dans la guerre des étoiles. La Chine a testé un missile hypersonique capable de tirer un projectile selon des révélations de la presse américaine. De quoi inquiéter Washington alors que Joe Biden et Xi Jinping pourraient discuter prochainement de la stabilité stratégique afin d’éviter une course aux armements.

C'est une technologie dont ni les États-Unis ni la Russie ne disposent actuellement. Une arme redoutable et particulièrement sophistiquée : un missile hypersonique volant à Mach 5, c'est-à-dire cinq fois la vitesse du son et capable de transporter une ogive nucléaire. Le test aurait eu lieu l'été dernier, et on vient seulement de l'apprendre. Ce missile aurait tiré un projectile en plein vol, une première pour ce genre d'armement. La Chine ne confirme pas cette information, mais plusieurs sources font état de progrès considérables de l'armée populaire chinoise dans ce domaine.

Les États-Unis tentent de rattraper leur retard

En effet, le pays développe plusieurs types d'ogives hypersoniques, comme le DF-17, présenté en 2019 avec une portée de 2.000 km. Mais celui-ci est capable de voler beaucoup plus loin et de faire le tour de la Terre. Il peut aussi atteindre l'espace, être placé en orbite, puis retraverser l'atmosphère avant de frapper sa cible. Une telle capacité militaire permet à Pékin de frapper n'importe quel pays sur la planète.

Les États-Unis, de leur côté, ne posséderait pas encore de missiles hypersoniques capables de tirer en plein vol, mais ils y travaillent pour tenter de rattraper l'avance prise par les militaires chinois.