Etats-Unis : quand Trump et Biden s’écharpent à la télé, mais à distance

, modifié à
  • A
  • A
1:28
© JIM WATSON, SAUL LOEB / AFP
Partagez sur :
Les deux candidats à la présidentielle américaine se sont affrontés dans la nuit de jeudi à vendredi, mais à distance. Donald Trump et Joe Biden ont bel et bien parlé en même temps, mais sur deux chaines concurrentes. Mais même chacun de leur côté, ils ont fait étalage de leurs différences, sur la forme comme sur le fond.

Face à face, mais chacun de son côté. Le sortant républicain Donald Trump et le démocrate Joe Biden, candidat à la présidentielle aux Etats-Unis, s'affrontaient dans la nuit de jeudi à vendredi dans un étrange duel télévisé à distance. A défaut de débat, les deux candidats ont parlé en même temps, mais sur deux chaînes différentes, répondant à des questions d’électeurs. Et c’était clairement deux chaines, deux ambiances.

De la substance mais pas d’enthousiasme pour Biden, des étincelles mais pas de fond pour Trump

Joe Biden était ainsi sur ABC. L’ancien vice-président de Barack Obama a été fidèle à lui-même : un ton compassé, de longues tirades sur l’économie, le climat ou la diplomatie. Bref, de la substance mais pas d’enthousiasme.

Sur NBC, Donald Trump a fait des étincelles mais sur le fond, pas grand-chose. Le président sortant lutte contre la présentatrice, Savannah Guthrie, qui tente de lui arracher des réponses, notamment sur le flou autour de sa contamination au Covid-19. "Vous êtes mignonne", finit par s’agacer le candidat républicain. Pas sûr que ce genre de sortie l’aide auprès de l’électorat féminin qui lui fait défaut...

Donald Trump a tout de même fini par condamner clairement les suprémacistes blancs, mais il a refusé de dénoncer le mouvement complotiste QAnon.

Affrontement sur les masques

Les deux candidats se sont aussi répondus à distance sur la question des masques. "Sur les masques, il y a deux camps : ceux qui en veulent et ceux qui n’en veulent pas, et je suis avec les deux", a assuré Donald Trump. "Les mots d’un président comptent", a répondu Joe Biden. "Et quand un président ne porte pas de masque ou se moque de moi parce que j’en porte un, les gens se disent ‘ça ne doit pas être si important’."

Les deux candidats devraient pouvoir confronter leurs points de vue dans un vrai tête-à-tête lors du dernier débat télévisé la semaine prochaine. Si le rendez-vous est maintenu.

Europe 1
Par Xavier Yvon, aux Etats-Unis, édité par Rémi Duchemin